Accueil » Société » Soriba Sorel interdit les concerts… les opérateurs culturels en colère

Soriba Sorel interdit les concerts… les opérateurs culturels en colère

La décision du Gouverneur de Conakry d’interdire toutes les manifestations culturelles à compter du 2 octobre est tombée comme un couperet dans le milieu du showbiz guinéen. Depuis vendredi matin, les langues commencent à se délier. 

"

soriba-sorel1Au soir du 2 octobre 2014, Soriba Sorel Camara est apparu sur le petit écran de la Radio Télévision Guinéenne (RTG). Cette fois-ci pour annoncer l’interdiction de toutes les manifestations culturelles dans la capitale en raison de l’épidémie d’Ebola. “L’urgence sanitaire nous a édicté des règles d’hygiène afin de bouter hors de la Guinée, de la Sierra Léone, du Liberia cette maladie et partout”, introduit le Gouverneur de Conakry

“Nous constatons avec regret que de nombreuses publicités dans les radios et dans les télévisions publiques et privées, de nombreuses affiches, banderoles et dépliants appelant à des spectacles au Palais du Peuple, au Jardin du 2 octobre, et partout lors de la fête de Tabaski et après.. A compter de cette déclaration, toutes les manifestations sont annulées”, décide Soriba Sorel Camara, sans pourtant préciser la durée de cette interdiction.

Pour Mohamed Ibn Abdallah Oularé de la structure Benedi Records, la décision du Gouverneur est anormale et unilatérale. Dans les Grandes Gueules, cet opérateur culturel a laissé exprimer sa colère contre les agissements de Soriba Sorel.“J’ai réussi quelque chose que le Gouverneur de Conakry n’a pas pu faire. Soriba Sorel veut se faire plaire à l’Etat. Depuis qu’il est au poste de Gouverneur de la ville, il ne fait commettre des erreurs graves. Conakry est aujourd’hui la ville plus sale du monde entier”, martèle le Patron de Benedi Records.

Cette interdiction est un coup dur pour M. Oularé et sa clique qui ont déjà engagé des dépenses pour le cachet des artistes, les publicités dans les médias, la location du Palais du Peuple

Ce que Mohamed Ibn Abdallah Oularé ne digère pas, c’est la prise de cette décision sans pourtant consulter les opérateurs culturels. “Il pouvait nous appeler en demandant les factures pour la préparation de nos événements. J’ai payé combien de millions rien que pour les spots publicitaires. Si le Gouverneur annulait mon concert le jour de la Tabaski au Palais du Peuple et me rembourse, je serai d’accord. S’il l’a annuel à cause d’Ebola, qu’est-ce le Gouvernorat a fait jusque-là pour lutter contre cette épidémie?”

S’il faut interdire toutes les mobilisations en raison du virus Ebola, Mamadou Thug croit qu’il faut demander l’arrêt de toutes les prières dans les mosquées. De même pour le conseil des ministres et cabinets.  “Il faut qu’on arrête. Soriba Sorel est déconnecté. Ce qui est sûr, il veut qu’on aille quémander de l’argent avec lui. Mais on ne le fera pas. On vivra de la scène et personne ne peut l’interdire”, tranche le comédien-humoriste.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. j’aime ma guinée!!

  2. j’espère qu’il y a matière à réfléchir. avec un gouverneur déjà fébrile et les promoteurs culturels sans revenus, il faut discuter. accorder les violons et savoir prendre les mesures nécessaires. s’il est vrai que la maladie existe (c’est le cas j’espère), il faut faire attention aux regroupements et c’est un tort de comparer les spectacles de foule aux prières collectives à la mosquée. c’est maladroit meme si Benedi a raison qu’il doit y avoir concertation avant toute décision y compris celle de programmer un spectacle. que dieu nous aide à régler le compte à EBOLA, AMEN.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info