Accueil » Politique » Tueries de Womey : Faya Millimono accuse l’Etat de crimes contre l’humanité

Tueries de Womey : Faya Millimono accuse l’Etat de crimes contre l’humanité

Les tueries de Womey, le 16 septembre dernier, n’en finissent pas d’alimenter les débats. Le comité de crise est sur tous les fronts pour aider à la manifestation de la vérité sur ce tragique évènement. Invité lundi chez nos confrères de Lynx Fm, le Dr. Faya Millimono a donné un ultimatum aux autorités pour retirer les forces de l’ordre assiégeant le village situé à 50 Km de Nzérékoré.

Faya-millimono 2‘’Si dans les huit prochains jours, l’Etat ne recule pas en retirant  tous les militaires de Womey afin de permettre aux populations de revenir dans le village, nous entamerons une grève de faim’’, a averti le porte-parole du comité de crise qui accuse le gouvernement de commettre des crimes contre l’humanité dans cette zone de la région Forestière.

A présent, selon Faya Millimono, les arrestations se font de façon indifférente. Dès qu’un jeune homme arrive dans le village, même s’il n’est pas de Womey, il est aussitôt arrêté et conduit à Nzérékoré, révèle-t-il dans Œil de Lynx.

Même s’il admet que les huit membres de la délégation ont été tués dans des conditions atroces, Dr. Millimono estime que l’Etat viole la constitution en installant une base militaire dans la sous-préfecture de Womey. ‘’Nous ne sommes pas en situation de guerre. Les habitants de Womey n’ont pas demandé pour qu’on envoie l’armée assiégée le village’’, a-t-il dénoncé avec vigueur.

Le cas Laye Junior Condé

En conférence de presse la semaine dernière, le conseil supérieur de la diaspora forestière a exigé du sieur Laye Junior Condé des excuses publiques. Le conseil reproche à ce cadre du parti au pouvoir d’avoir tenu des propos stigmatisant et outrageux à l’endroit de la communauté forestière.

Et si l’actuel directeur général de l’Office national du tourisme ne présente ses excuses, Dr. Faya Millimono prévient que le conseil supérieur de la diaspora forestière passera à la vitesse supérieure. ‘’Nous allons le poursuivre en Justice’’, a-t-il dit en substance.

 Nonobstant cette éventuelle plainte contre ce cadre du parti au pouvoir, Dr. Millimono n’hésite pas de qualifier Laye Junior Condé de ‘’petite personne’’. ‘’Dans l’affaire de Womey, le directeur de l’Office national du tourisme est une toute petite personne. Si on tient compte à ce qu’il dit c’est parce qu’il appartient à une structure politique dont il est membre de la cellule de communication : c’est le RPG’’, indique le Président du Bloc Libéral.

N’en finissant pas avec les diatribes, il ajoute que Laye Junior Condé dit haut ce que sa formation politique (RPG Arc-en-ciel) dit tout bas. Toutefois, poursuit Dr. Faya Millimono, ‘’l’ faut prendre très au sérieux que ce monsieur dit, même s’il ne comprend pas les mots du français qu’il utiliser’’, insiste  l’orateur. Concluant qu’un commis de l’Etat, comme M. Condé, devrait respecter le principe de neutralité et ne pas tenir des propos de la sorte à l’endroit de toute communauté.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 66 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info