Accueil » Société » Tueries de Womey : Justice oui, mais stigmatisation non

Tueries de Womey : Justice oui, mais stigmatisation non

Huit personnes sont mortes dans la lutte contre Ebola à Womey le 16 septembre 2014. Des Organisations de défense des droits humains condamnent avec fermeté les tueries atroces de Womey. Elles demandent aux autorités publiques d’honorer la mémoire des victimes en veillant à ce que les véritables auteurs de ces actes ignobles soient arrêtés, traduits en justice.

VICTIMES ATTAQUE NZERZKORE ENTERREESLes tueries de Womey ne peuvent pas rester impunies. Les auteurs de ces crimes abominables doıvent être identifiés, arrêtés, traduits en justice et sanctionnés à la hauteur de leur forfaiture, selon une déclaration conjointe de l’Institut de Recherche pour la Démocratie et de l’Etat de Droit ; Mêmes Droits pour Tous et le Mouvement africain pour la défense des droits de l’Homme.

Ces défenseurs des droits de l’homme exhortent par ailleurs le  gouvernement à ordonner le retrait de toutes les forces de défense et de sécurité postées à Womey. Ils appellent également les autorités à éviter les arrestations arbitraires, abusives et tout pillage ou vols sur les populations civiles.

Pour ces organisations de défense des droits de l’homme, l’Etat doit veiller à ce que ces genres d’évènements ne se répètent plus en Guinée. Pour ce faire, il faudra lutter contre l’impunité, l’injustice et l’exclusion qui constituent les principales sources de frustration et de colère d’une bonne partie de Guinéens. Ce n’est qu’en procédant ainsi que l’Etat peut rendre justice aux victimes, leurs familles et tout le peuple de Guinée, font-elles remarquer.

 Dans le même ordre d’idées, ces défenseurs des droits de l’homme invitent toute personne éprise de paix et de justice à fournir tout renseignement ou information pouvant aider à arrêter les présumés coupables. Parallèlement, ils appellent à la non stigmatisation de la communauté forestière en général et celle de Womey en particulier, à la place des auteurs de ces crimes.

Pour finir, ils condamnent avec la dernière vigueur le traitement subi par des journalistes et défenseurs des droits de l’homme qui se sont rendus récemment à Womey pour des fins d’enquêtes.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info