Accueil » Société » Un ancien ministre de la santé confirme qu’Ebola a sévi en Guinée en 1982

Un ancien ministre de la santé confirme qu’Ebola a sévi en Guinée en 1982

Le 80e numéro du Bulletin de la société de pathologie exotique publié en 1987 figurait une étude scientifique selon laquelle le virus Ebola a sévi en Guinée il y a 32 ans. La découverte de ce document par un médecin et député de l’UFDG, Ben Youssouf Keita contredit à coup sûr les autorités qui soutiennent que la maladie est à sa première apparition dans notre pays.

Dr Edouard Niankoye Lamah

Dr Edouard Niankoye Lamah

En recevant ce mardi, 21 octobre 2014, le personnel médical à la retraite, Alpha Condé a pris connaissance de cette étude scientifique réalisée à l’Institut Pasteur de Guinée par des chercheurs Russes et Guinéens. Parmi eux figuraient le Professeur Ibrahima Boiro, ancien ministre de l’environnement et Dr. Cellou Baldé, secrétaire scientifique de l’Institut Pasteur.

Ces chercheurs encore en vie, rapportent dans le volume 80 du Bulletin de la Société de Pathologie Exotique paru  en 1987 que le virus Ebola a fait des victimes dans la sous-préfecture de Madina-Oula (Kindia) en 1982, année à laquelle des poussées de fièvres hémorragiques ont été enregistrées parmi les habitants de cette localité.

Dans leurs recherches, ces scientifiques ont effectué un prélèvement de 138 sérums sanguins de personnes non malades et 79 sérums sanguins de convalescents ont été prélevés de la période de mars à août 1982 et de janvier 1983.

Les résultats des tests des 138 sérums sanguins effectués à l’Institut Pasteur de Guinée ont révélé la présence d’anticorps du virus Ebola dans 11 cas. Selon les données sur la mobilité due à des fièvres hémorragiques, sur 2168 habitants de Madina-Oula en 1982, 360 ont enregistré des cas de maladie, 137 d’entre eux ont succombé à l’infection.

Le virus a bien existé en Guinée en 1982, reconnait Dr. Edouard Niankoye Lamah, ancien ministre de la santé. Il dit avoir attiré l’attention du pouvoir public depuis 1990. ‘’On pensait que ce virus circule en Guinée. C’était bien documenté donc il fallait s’attendre un jour à ce qu’il y ait des malades d’Ebola’’, a déclaré Dr. Lamah.

L’annonce de cette nouvelle a provoqué l’ire du Professeur Alpha Condé.  ‘’Vous dites que depuis des années, on savait qu’Ebola existait en Guinée ?’’ demande-t-il à l’orateur. ‘’Vous avez été ministre de la santé, pourquoi n’avez-vous pas informé le gouvernement que la Guinée pouvait faire face à une épidémie d’Ebola ?’’, enchaîne le locataire de Sékhoutouréya surpris de l’existence de cette étude scientifique.

Furieux, Alpha Condé a accusé son ancien ministre de la santé de silence coupable. Il précise que ce dernier aurait pu mettre à la disposition des autorités toutes les informations dont il disposait sur le virus Ebola en Guinée. ‘C’était votre rôle en tant que médecin et surtout ministre d’alerter le gouvernement afin qu’on puisse prévenir l’apparition de cette maladie dans notre pays’’, a-t-il lancé à l’endroit de Dr Edouard Niankoye Lamah.

La confirmation de l’existence d’Ebola en Guinée depuis 1982 vient réconforter la position du député de l’UFDG Ben Youssouf Keita. Ce médecin à Paris a fait de la lutte contre Ebola sa priorité.

Le samedi 18 octobre, le coordinateur national de lutte contre Ebola a indiqué qu’à l’époque, les chercheurs ont utilisé des techniques de sérologie pour déterminer s’il y a des anticorps qui peuvent notifier le passage d’une malade virale. De l’avis de nombreux observateurs,  Dr Sakoba Keita  met en doute l’authenticité de cette étude scientifique pour des raisons inavouées. ‘’Sur le plan scientifique, quand on isole pas le virus Ebola-même on ne peut pas valider le résultat. Est-ce qu’ils avaient des machines qui leur ont servi d’identifier de virus ?’’, fulmine le Dr Keita. Si tel est le cas, estime-t-il, on n’allait pas envoyer en 2014 des échantillons de patients à Hambourg en Allemagne, ni à Lyon en France.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. ce n’est pas le député qui decouvert cet article car j’ai lu il ya un mois et demi l’interview du Prof Boire, c’est une chercheuse dans un centre de recherche à Atlanta qui a parlé pour la première fois cet article qui par la suite a contacté le Prof Boireau, fouillez bien dans les archives de Guinenews,et puis dans cet article il ne s’agit point de maladie d’ébola mais la decouverte d’un anticorp semblable à celui d’ébola suite à une épidemie de fièvre lassa dans la bande de Madina Oula et la sierra léonne

  2. l’important n’est pas de savoir quand ebola a existé,mais de chercher les voies et moyens pour bouter cette catastrophique hors de nos frontieres.

  3. Malgré tout ils non rien foutue pour informer à temps les populations triste pays 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info