Accueil » Société » Ebola : Après Ambroise Paré, une autre clinique suspend ses activités

Ebola : Après Ambroise Paré, une autre clinique suspend ses activités

Suite à la notification d’un cas d’Ebola au Service sanitaire d’interventions rapides (Sesir), tout le personnel médical a été mis en quarantaine.  A l’origine de cette infection, un malade a été reçu en urgence dans cette clinique située dans la haute banlieue de Conakry avec une fièvre accompagnée de maux de tête et de vomissements.

"

stop ebolaSur place, le patient a été pris en charge thérapeutique. Selon les informations, le malade a confié 24h après son admission avoir perdu en moins de 10 jours deux membres de sa famille qui présentait les mêmes symptômes que lui.

Transporté d’urgence au Centre de traitement d’Ebola à Donka, les tests de laboratoires ont révélé que le patient est atteint d’Ebola.  Aussitôt, les responsables du SESIR ont dressé une liste de contacts ‘’J’ai décidé de nous mettre en quarantaine’’ a confié la directrice de la clinique,  Dr Rahiliou Diallo qui précise qu’il s’agit de 8 agents : médecins, infirmiers et aides-soignants actuellement mis en quarantaine.

Aussi, selon Dr. Diallo, la clinique a été fermée jusqu’à la fin des 21 jours d’observation des contacts. La prise de cette décision, dit-elle, vise à protéger le personnel de santé, leurs familles et les patients. Une façon de contribuer au contrôle de la prévention de l’infection à virus Ebola en milieu de soins.

La fermeture du Service sanitaire d’interventions rapides vient s’ajouter à celle de la  clinique Ambroise Paré, l’un des meilleurs en termes de soins médicaux en Guinée, après la découverte d’Ebola au sein du personnel. Les responsables de la clinique ont décidé de suspendre temporairement l’ensemble de ses activités afin de mener une enquête épidémiologique au sein de ses services.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. A quoi servent les conseils et les équipements de protection pour les agents de santé s’ils sont les premiers à enfreindre ces règles
    Qu’en dira t on des populations analphabètes ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info