Accueil » Politique » Ebolaphobie : la Guinéenne battue dans un bus à Rome rompt le silence

Ebolaphobie : la Guinéenne battue dans un bus à Rome rompt le silence

Fatoumata Somparé rentrait tranquillement chez elle dans un bus quand elle a été la cible d’une clique d’adolescents. Les faits se sont déroulés à la fin du mois d’octobre dernier dans la capitale Italienne. La Guinéenne qui vit à Rome depuis plus de 4 ans, a été sommée de descendre du bus par ses agresseurs qui la prenaient pour une malade d’Ebola.

"

Fatumata SompareSauvée par des passants à la station-métro Grotte Celono, située à l’Est de Rome, Fatoumata a été aussitôt conduite au service d’urgences pour y recevoir les premiers soins.

Contactée par notre rédaction, la victime a rompu le silence qu’elle gardait jusque-là. ‘’Les adolescents m’appelaient ‘Ebola’ à l’intérieur du bus. Ils ont commencé à masquer leur nez et proférer des injures graves contre ma personne’’, se souvient Fatoumata Somparé, surprise par l’attitude de ces jeunes qui lui ont roué de coups violents.

‘’Quand ils m’ont agressée, ils ne savaient pas que je n’étais pas Guinéenne’’, a tenu à préciser notre compatriote qui qualifie son agression de racisme. ‘’Vu qu’ils me fatiguaient dans le bus, je leur ai dit que je ne réponds pas à des racistes. On doit s’accepter dans la diversité, car Dieu nous a créés ainsi. Mon mari est Italien, mes amis et mes voisins aussi. Mais ils ne sont pas racistes. Ils m’adorent’’, a confié Fatoumata, au micro de VisionGuinee.

Sortie de l’hôpital, notre compatriote multiplie désormais les interviews avec les médias italiens. Elle a encore du mal à digérer les violences dont elle a fait l’objet. ‘’Mes agresseurs disaient dans le bus que les africains sont des virus sales, qu’on devait quitter l’Italie et rentrer en Afrique’’, raconte dame Somparé.

Après l’agression de son épouse, Alessandro Corbelli qui était à ses côtés a qualifié de ‘’honteux’’ l’attitude des adolescents du bus, confirmant qu’elle a été agressée parce qu’elle a la peau noire. ‘’Elle est victime du racisme qui est maintenant endémique dans cette ville’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/ sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Cest vraiment domage pour ns le africain et dire au gens de ne pa penser comca

  2. Je suis désolé pour cette femme je voudrai qu’elle sache qu’on vie la meme situation à l’étrangé nous les guinéens. Consernant cette maladie, peut’etre que c’est une air de dévelopement qui souffle pour nòtre guinné, pourqu’oi pas. Le plus pùre dans cette vie c’est de pèrdre éspoir, tous finiras par s’arrangée un jour inchallah…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info