Accueil » Société » Quand la zakât s’invite dans la lutte contre Ebola

Quand la zakât s’invite dans la lutte contre Ebola

L’opérateur économique, Elhadj Gallé Hann a donné cinq cent trente millions de francs guinéens, au titre de la zakât de l’année. La distribution est rendue possible grâce à la direction du fond national de la Zakaat. Dans cette enveloppe, une somme de 5 0 millions a été consacrée à la lutte contre Ebola.

"
Dr. Mamadou Lamine Diallo, directeur du Fonds national de la zakât

Dr. Mamadou Lamine Diallo, directeur du Fonds national de la zakât

Le terme ‘’zakât’’, souvent traduit en français par ‘’aumône légale’’, signifie littéralement ‘’purification’’. Il désigne l’aumône obligatoire que chaque musulman verse en vertu des règles de solidarité au sein de la communauté musulmane.

Troisième pilier de l’Islam, après l’attestation de foi et la prière, la zakât est en effet une obligation pour tout musulman possédant une richesse minimum. Pour le Dr.  Mamadou Lamine Diallo, directeur du fonds national de la zakât,   Elh. Gallé Hann est l’une des plus grandes personnalités du paysage économique de la Guinée.

‘’La zakât est le 3ème pilier de l’islam’’, a-t-il rappelé à l’assistance. ‘’La payer est un devoir religieux pour tout musulman qui possède le niveau imposable’’, a précisé Dr Diallo lors d’une rencontre avec la presse, dimanche 23 novembre.

Donnée par les riches et bien gérée conformément aux recommandations de la religion musulmane, la zakât contribue à la création d’emplois. Destinée aux pauvres, elle constitue un facteur de développement et un moyen efficace de lutte contre le chômage et la pauvreté. ‘’C’est un instrument à la fois au service des riches et des pauvres’’, a souligné le directeur du fonds national de la zakât.

Telle qu’elle est pratiquée actuellement en Guinée, la zakât n’est bénéfique qu’à une petite échelle. Toutefois, insiste Dr. Lamine Diallo, si elle est gérée scientifiquement et régulièrement dans le cadre formel, la zakât va être plus bénéfique à l’ensemble des nécessiteux de la Guinée.

Selon la clé de repartition des 530.000.000 de francs guinéens, 100 millions sont destinés aux démunis de 20 mosquée de Conakry, 80 millions à la population de Fria, 300 millions à la mosquée de M’bonet à Dinguiraye et 50 millions ont ete alloués à la coordination nationale de riposte à Ebola. Dr. Sakoba Keita s’est réjoui du geste de l’opérateur économique Gallé Hann. ‘’C’est une satisfaction de voir que la zakât participe au financement de la lutte contre le fléau Ebola’’.

Depuis janvier 2014 à nos jours, l’épidémie d’Ebola a tué plus de 1233 personnes. Elle a laissé des orphelins dans différentes familles éplorées. ‘’La zakât pourra certainement nous aider à alléger les souffrances de ces orphelins’’, a annoncé Dr. Sakoba Keita qui espère que d’autres suivront les pas de l’opérateur économique donateur afin dit-il, des centres de santé du pays qui ont un besoin criard de financement.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info