Accueil » Société » Voici le visage du ‘’plus grand coupeur de route’’ en Guinée

Voici le visage du ‘’plus grand coupeur de route’’ en Guinée

La gendarmerie nationale a réussi à mettre le grappin sur celui qu’on présente comme étant le ‘’plus grand coupeur de route’’ en Guinée. Habib Dioubaté est tombé dans les mailles des éléments de l’escadron mobile N°3 dans la soirée du dimanche 23 novembre 2014, à quelques encablures de l’aéroport de Conakry. Une performance à mettre à l’actif de la collaboration entre la gendarmerie et les populations.

PENTAX DIGITAL CAMERAC’est l’officier en communication du haut commandement de la gendarme qui a filé l’info à VisionGuinee, au moment où la criminalité bat son plein en Guinée. Le commandant Mamadou Alpha Barry affirme que le présumé malfrat se faisait passer pour un commerçant au grand marché de Madina. Pour masquer ses activités, Habib Dioubaté alias Laye a ouvert une boutique à partir de laquelle, il repérait ses cibles en partance pour l’intérieur du pays.

A son actif, Habib Dioubaté et sa clique ont attaqué le 5 décembre 2012 un groupe d’orpailleurs à Nongo dans la haute banlieue de Conakry, avant d’ouvrir le feu sur Naby Camara, gendarme à l’escadron mobile N°18, désormais handicapé à vie.

Le 21 septembre 2014 à Siguiri, le gang devenu célèbre par ses attaques ciblées, s’en prend à des orpailleurs en provenance de Siguiri pour Kankan. Une importante quantité d’or et une somme d’argent, dont le montant n’a pas été révélé, ont été emportées.

Appréhendés par les forces de sécurité, Habib Dioubaté et son gang sont déférés à la maison centrale de Kankan. La population locale réclame leurs têtes. Elle se heurtera à un niet catégorique du procureur du Tribunal de Première Instance de Kankan qui promet un jugement équitable pour punir les malfrats.

Quelques jours après leur arrestation, le gang de coupeurs de route s’évade de la maison centrale de Kankan en passant par le toit. Conséquence, le domicile du procureur de la république est mis à sac et le gouverneur sauvé de justesse.

De retour à Conakry, Habib Dioubaté, à qui on attribue des pouvoirs mystérieux, braque une Toyota Rav4 toute neuve,  avec laquelle il procède avec quatres autres hommes à un sondage de la route de Conakry à Lola. Ils attaquent la station d’essence de Lola, au Sud-est de la Guinée, le 29 octobre 2014. L’opération leur rapporte un butin estimé à plus de 180 millions, selon le commandant Barry. Sur le chemin de route, ils arrivent à un check-point à Guéckédou et ouvrent le feu sur les gendarmes. L’un des malfrats est fauché mortellement au cou. Les autres prennent la poudre d’escampette.

Pendant ce temps, la gendarmerie renforce son dispositif sécuritaire dans la ville carrefour, Mamou. Le véhicule des malfrats est saisi, deux des cinq présumés bandits arrêtés. Habib Dioubaté rentre lui à Conakry, sauvé une fois de plus par ses pouvoirs, dit-on.  Les services de renseignements se mettent à sa trousse à Conakry où il a été appréhendé dimanche dernier, aux environs de 20h dans les alentours de l’aéroport de Conakry.

Présenté à la presse dans les locaux de l’escadron mobile de la gendarmerie de Matam, le principal mis a reconnu avoir participé à l’attaque de Siguiri, mais refute toutes les autres accusations portées contre sa personne. Il sera déféré dans les prochaines heures à Nzérékoré où il sera jugé et fixé sur son sort.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65 / sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. tous les malfrats doivent etre arretes et subir une peine a vie…merci a la gendarmerie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info