Accueil » Société » Une vingtaine de groupements féminins à l’école de l’entrepreneuriat

Une vingtaine de groupements féminins à l’école de l’entrepreneuriat

L’institution de micro-finance Jatropha a procédé le mercredi, 27 novembre à Conakry au lancement d’une formation sur l’entrepreneuriat destinée à une vingtaine de groupements féminins, déjà en activité. La formation a lieu au centre Be The Change Academy (BTCA) en collaboration avec le ministère de l’action sociale, de la promotion féminine et  de l’enfance, et le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA). 

"

JatrophaCette formation en matière d’entrepreneuriat féminin se déroulera à Conakry et dans 10 autres villes de l’intérieur du pays, notamment à Dubreka, Kankan, Dalaba et Kindia à l’endroit de 23 groupements féminins, a déclaré Alpha Bacar Barry, directeur du centre BTCA.

Lancée sous le slogan ‘’entreprendre pour promouvoir la paix’’, cette formation est le premier pas d’un long périple à travers la Guinée. ‘’Il s’agit de seize localités dont onze (11) à l’intérieur du pays, en plus des cinq (5) communes de la capitale’’ a précisé le porteur du projet. ‘’Les localités  abritant des activités vont mener des activités génératrices et plus précisément les filières de production et de transformation’’, explique M. Barry.

Le projet poursuivra son cours normal  jusqu’à ce qu’il devient générateur  de revenus, a promis le directeur du centre BTCA. ‘’Nous devons permettra aux femmes au foyer, piliers de nos sociétés, de pouvoir maintenir la cohésion sociale dans notre pays et prôner la paix, gage du développement’’, a-t-il renchéri.

Pour la représentante résidente de l’UNFPA en Guinée,  Dr Edwige Adekembi, au-delà du rôle d’artisanes de la paix qu’assument les femmes, la couche féminine participe au processus du développement économique et social d’un pays. C’est pourquoi, ‘’aujourd’hui, nous commençons l’expérience en plantant des graines qui vont nous amener au rendez-vous d’une maturité en matière de génération de revenus, mais aussi d’entrepreneuriat’’.

Sanaba Kaba

Sanaba Kaba

L’autonomie est la source de quiétude sociale, a indiqué Sanaba Kaba, ministre en charge de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance. ‘’Plus on est autonome, mieux on est en paix’’, évoque-t-elle, ajoutant que les bénéficiaires de la formation, près d’une centaine,  sont un échantillon de toutes les femmes de la Guinée. Leur détermination et leur comportement guideront les actions de l’UNFPA envers la couche féminine en Guinée.

A l’issue de la formation, les participantes pourront bénéficier d’un crédit à taux raisonnable au niveau de par l’institution de  micro finance Jatropha afin de mettre en œuvre leurs idées entrepreneuriales sur le terrain.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/ boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info