Accueil » Société » Drame de Womey : cet incident ‘’n’a été qu’une fabrication’’, selon Faya Millimono

Drame de Womey : cet incident ‘’n’a été qu’une fabrication’’, selon Faya Millimono

Le 16 septembre 2014, huit personnes membres d’une équipe de sensibilisateurs sur Ebola ont perdu la vie à Womey, localité située à une cinquantaine de kilomètres de Nzérékoré. Depuis cette date, le village vidé de ses habitants a été assiégé par des militaires. Une grève de la faim, déclenchée par le comité de crise, a abouti récemment à une démilitarisation de la zone.

Faya Millimono

Faya Millimono

Où en sommes-nous avec le dossier des crimes de Womey ? Nous avons contacté mercredi Faya Millimono, chef de file du Bloc Libéral. Selon lui, une première mission  du comité de crise s’est rendue à Womey après la démilitarisation de la zone, avec un huissier de justice pour faire le constat de toutes les pertes en vies humaines et le pillage dont le village a été victime.

Cette mission a une visée légale pour formuler une plainte contre l’Etat guinéen, indique l’opposant au régime d’Alpha Condé qui précise qu’une seconde  s’y est rendue ces dernières semaines en vue de préparer une action humanitaire en direction des populations de Womey.

Le motif ? ‘’On a compris que les forces de défense et de sécurité qui ont occupé Womey n’ont pas fait que piller et  violer des femmes. Ils ont également saboté l’eau dans le village. Tous les puits et forages ont été sabotés’’, a confié Faya Millimono.  Visiblement, dit-il, ‘’l’on est en droit de se poser la question de savoir si cet incident n’a pas été savamment orchestré pour s’attaquer à ce village. Car, rien du drame qui est survenu à Womey ne justifie la répression contre les populations de cette localité’’.

Quand un crime est commis s’empresse d’expliquer le président du Bloc Libéral, un gouvernement responsable prend des dispositions responsables. Ces dernières consistent pour le cas de Womey de déployer dans le village des forces de l’ordre pour faire des investigations et assurer la sécurité des populations locales. ‘’Mais en y envoyant l’armée, cela est illégal’’, soutient M. Millimono.

La militarisation de la sous-préfecture de Womey démontre clairement que ‘’cet incident n’a été qu’une fabrication’’, pense l’opposant au régime Condé qui accuse l’Etat de faire un mystère autour du drame qui a couté la vie à huit personnes.  ‘’Mais qui a donc orchestré ce drame ?’’ relance-t-on. ‘’Ceux qui ont intérêt à le faire’’, nuance Faya Millimono, mais ‘’seules enquêtes nous permettront de le savoir’’.

Et de continuer : ‘’Vous avez vu les réactions irresponsables de certains membres du gouvernement qui se sont attaqués à tous les villageois, jusqu’à stigmatiser toute une région. Quelque part, quelqu’un avait intérêt à s’en prendre aux forestiers dans leur ensemble et aux populations de Womey. Des crimes, il y en a sur l’entendue du territoire, mais on n’a jamais occupé un village parce qu’un crime y a été commis’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/ sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info