Accueil » Économie » Paralysie au Port de Conakry : les grévistes menacent de descendre dans la rue

Paralysie au Port de Conakry : les grévistes menacent de descendre dans la rue

Déclenchée le 4 décembre, la grève générale et illimitée des opérateurs portuaires a ralenti les activités au sein du Port autonome de Conakry, principal poumon économique de la Guinée. Ils exigent l’annulation pure et simple de la décision du directeur général du Port autonome de Conakry attribuant le monopole de la gestion du terminal conventionnel à la société Bolloré Africa Logistics. 

Port de conakry guineeAu 5e jour de ce débrayage largement suivi par les opérateurs portuaires, les grévistes menacent de passer à la vitesse si leurs revendications ne sont pas prises en compte dans les plus brefs délais, selon  Mory Keita, syndicaliste, l’un des meneurs du mouvement social.

‘’L’ensemble des sociétés manutentionnaires du port de Conakry ont arrêté leurs opérations sur le quai conventionnel suite à la grève déclenchée par le syndicat national des travailleurs secteurs maritime’’, a indiqué M. Keita qui précise que ‘’le Terminal conteneur, aussi ne fonctionne pas. Si nous ne sommes pas entendus par les autorités, nous opterons pour une marche pacifique avec des slogans comme : pas de  monopole au Port de Conakry, pas de chômage, le transfert est illégal’’, a-t-il annoncé dans la foulée.

Le 30 juillet 2014, la direction générale du port autonome a pris une décision jugée ‘’unilatérale’’, attribuant la manutention des navires ‘’Ro-Ro’’ au Terminal conventionnel au groupe Bolloré. ‘’Les conséquences de cette décision, si elle est appliquée, déboucheront à la mise au chômage de plus d’un millier d’opérateurs portuaires’’, craint Mory Keita, reconnaissant que la grève entamée le 4 décembre a ralenti les activités au port avec une chute du chiffres d’affaires du poumon économique de la Guinée.

A la demande du président Alpha Condé, les belligérants ont été amenés à la table de négociation. Mais selon  Mory Keita, les discussions n’ont pas été fructueuses. Une syndicaliste de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée a été agressée. A ce jour, tous les opérateurs portuaires ont suspendu leurs activités, à l’exception d’un navire transportant du riz et appartenant à Bolloré. Le syndicaliste Mory Keita assure qu’aucune activité ne redémarrera au Port autonome avant la satisfaction totale de leurs revendications.

Salim Bayo, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info