Accueil » Société » Banlieue de Conakry : un officier de police poignarde sa copine

Banlieue de Conakry : un officier de police poignarde sa copine

Les émotions négatives semblent avoir pris le dessus sur le meilleur du capitaine Boubacar Diallo, en service à la compagnie mobile d’intervention et de sécurité de Bambeto. L’amour pour cet officier de police qui sortait depuis 5 ans avec une infirmière du nom d’Oumou Baldé s’est vite transformé en haine.

poignardSelon le récit du frère de la victime, le capitaine Boubacar Diallo a demandé la main de sa dulcinée aux parents de celle-ci, il y a quelques années. Face au refus de ces derniers, il a développé au fil du temps une jalousie maladive.

“Il voulait Oumou en mariage, mais nos parents ont refusé parce qu’il sortait avec elle depuis 5 ans déjà et il était très connu au sein de notre famille”, a relaté le frère de la victime, dans l’émission Espace Expression.

Supporter que la femme qu’il aime soit avec un autre homme, alors qu’ils étaient toujours ensemble de part le passé semble être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Le dimanche 21 décembre, l’officier de police a joint le téléphone à plusieurs reprises sa petite amie. “Ma soeur lui a dit qu’elle était à Sangoyah chez son homonyme. Dans les environs de 22h, elle a pris un taxi pour rentrer chez elle à Kobayah”, poursuit le petit frère, au bout du fil.

A sa descente du taxi, l’infirmière Oumou Baldé a été interpellée par le capitaine Boubacar Diallo qui l’attendat de pied erme dans l’obscurité. “Il lui a demandé où elle était, ma soeur a répondu qu’elle était en famille. Il lui a aussitôt donné un coup sur la tête. Elle s’est courbée pour voir si elle était blessée”.

C’est de là que la jalousie excessive qui rongeait l’officier de police s’est vite transformée en haine. En voulant forcer le destin, il a tenté de commettre l’irréparable. “Il a sorti le couteau et poignardé ma soeur au niveau du flanc gauche”, précise-t-il.

Transportée d’urgence à l’hôpital Donka, “elle recouvre peu à peu sa santé. Ses jours ne sont pas en danger”, assure-t-il.

La direction centrale des unités dintervention a été saisie par une plainte pour coups et blessures par la famille de la victime. Le capitaine Boubacar Diallo est en état d’arrestation depuis lundi soir. Son transfert à la direction régionale de la police de Conakry serait imminent, avant d’être mis à la disposition de la police judiciaire pour des enquêtes appronfondies.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info