Accueil » Société » Vague d’arrestations d’immigrés : le consul de Guinée à Luanda brise le silence

Vague d’arrestations d’immigrés : le consul de Guinée à Luanda brise le silence

Alors que le ministre délégué aux guinéens de l’étranger Sanoussi Bantama Sow a demandé la libération immédiate des guinéens détenus dans les prisons angolaises, le consul de la Guinée à Luanda tient un discours apaiseur pour calmer le jeu.  

Des détenus dans une prison angolaise

Des détenus dans une prison angolaise

Lasso Kourouma a déclaré vendredi dans Espace Expresssion que la représentation diplomatique guinéenne en Angola est pied d’oeuvre pour un dénouement heureux de la situation.

“Dès les premières heures de la traque contre les immigrés, l’ambassadeur de la Guinée à Luanda est sur le terrain. L’opération a touché 35 nationalités’’, a-t-il précisé.

Au moment de son intervention à la radio, le consul de Guinée affirme qu’il est en cours de route pour apporter à manger aux détenus guinéens. “Nous nous rendons au centre de détention des immigrés clandestins’’, a-t-il dit, assurant que le nombre de détenus de nationalité guinéenne tournerait aux altentours de 182 sur les 3045 arrestations effectuées en deux jours.

Au moins 7 femmes qui étaient dans le lot des détenus ont été relachées, dès les deux premiers jours, grâce à l’intervention de la représentation diplomatique guinéenne à Luanda, a indiqué le consul.

Pour lui, ce qui a provoqué le tohu bohu autour de la “chasse aux sans-papiers’’ est le choix par les autorités angolaises du jour et l’heure du lancement de l’opération.

“C’était un vendredi (19 décembre) à midi, alors que les fidèles musulmans sont à la mosquée. Ce qui a donné plus d’échos à l’opération’’. Cependant, affirme Lasso Kourouma, “tous ceux qui avaient des documents officiels pour séjourner légalement en Angola ont été relachés’’.

Quant aux autres, ils ont été conduits dans un camp de détention des immigrés. “C’est un camp qui répond aux normes ’’, estime le consul Kourouma.  “Je n’ai aucun intérêt de défendre le mauvais côté. Le ministre délégué aux guinéens de l’étranger qui était à Luanda est au courant des réalités que vivent les guinéens’’, se défend-t-il.

Sur les images de détenus qui font du buzz sur le web, Lasso Kourouma estime qu’il s’agit d’informations “archi-fausses’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. L’ambassadeur de la guinée n’a jamais pénétré dans la prison pour voir ce qui se passe laba même hier soir une femme qui était en sainte de 6 mois est décédé
    les autorités ont pris le corps et ils ont rapporté
    donc la situation ici est devenu très grave sans l’intervention international
    pour trouver la solution il faut des manifestations pacifique partout dans le monde entier

  2. c’est vraiment dommage de voir les humains dans cette situation barbare .comment on peut traiter un humain de cette façon c’est affreux l’autorité guinéenne doit dès maintenant réagir sinon nos frères et soeurs vivants en Angola souffrent tellement qu’on ne peut pas en parler même. comment es ce que on peut tuer quelqu’un parce que il na pas de papier c’est vraiment inacceptable. Mais heureusement les congolais ne sont nombreux en guinée ici sinon……………….

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info