Accueil » Société » Des syndicalistes exigent la baisse du prix du litre de carburant à la pompe

Des syndicalistes exigent la baisse du prix du litre de carburant à la pompe

Dans une déclaration rendue publique mardi, trois centrales syndicales exigent du gouvernement l’application effective de la formule de flexibilité du prix des produits pétroliers à la pompe. Elles demandent aux autorités de fixer un nouveau prix du litre de carburant à la pompe dans les limites de celui sur le marché international.

station totalL’ONSLG, la COSATREG et CGFOGD, les trois centrales syndicales signataires de la déclaration exhortent le gouvernement à prendre en compte l’appel des organisations de la société civile qui défendent le droit des consommateurs en tenant compte de l’avance prise sur le prix du litre à la pompe depuis 2012 le portant à 1.34 dollars soit 9300 francs guinéens qui a été arrondi à 10.000 francs guinéens.

Toujours selon la même source, les syndicats invitent le gouvernement à honorer son engagement conformément aux closes contenues dans le protocole tripartite, sur arbitrage de l’inspection  générale du travail et sous la présidence de l’actuel ministre du travail portant sur la nouvelle grille salariale.

Les trois centrales syndicales rappellent, dans leur déclaration, que l’élaboration de cette grille par la commission tripartite nationale a eu comme base de calcul le Smig actuel (440.000GNF) et le système LMD.

De ce fait, estiment les signataires de la déclaration, elle ne pourrait être évaluée qu’en fonction de l’ancienne grille en vigueur ou en terme de pourcentage. Car, mentionnent-ils, il s’agit d’une refonte totale du traitement salarial en Guinée.

Le gouvernement et les syndicats ne parviennent pas à aplanir leurs divergences. ‘La grande  incompréhension réside dans leur exigence d’une augmentation de salaire dans des proportions qui vont pratiquement du simple au triple’’, explique Damantang Albert Camara.

Il estime que l’actuelle nomenclature appliquée en Guinée ne correspond plus à la réalité du terrain. ‘’Les différentes hiérarchies doivent être elle-même éclatée en sous-catégories’’, avance le porte-parole du gouvernement.

Pendant ce temps, les syndicats eux campent sur leur position. ‘’La réduction du prix du carburant à la pompe et l’application de la nouvelle grille salariale des fonctionnaires et retraités constituent un impératif majeur pour la stabilité économique et sociale de la Guinée’’, tentent-ils de faire comprendre aux autorités.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Dommage que ce regime ne puisse entre malgres tout. Dieu a sorti son peuple de tous les maux. L’espoir restera et le peuple gagnera

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info