Accueil » Société » Lola : Quand une mosquée devient un champ de bataille …

Lola : Quand une mosquée devient un champ de bataille …

Les mosquées, habituellement, servent de lieu de prière. Mais quand elles se transforment en champ de bataille entre partisans de leaders religieux, la situation devrait interpeller tous les fidèles musulmans. Samedi dernier, les populations de Lola ont vécu une scène inédite digne d’un film hollywoodien.

MinaretsDeux clans rivaux se sont affrontés avec des armes blanches à la main, faisant au moins deux morts et près d’une vingtaine de blessés.

Le conflit entre le groupe favorable à l’actuel imam de la grande mosquée de Lola, Amadou Kourouma, et celui de la famille Doukouré ne date pas d’aujourd’hui. Longtemps couvé par les autorités, il a fini par exploser le weekend au grand dam des fidèles musulmans de Lola, localité située au sud-est de la Guinée.

Le secrétaire général des affaires religieuses qui gère le dossier raconte qu’Amadou Kourouma, ressortissant de Beyla, a remplacé l’imam ratib Elhadj Doukouré, malade à l’époque.  ‘’Il a approché Amadou Kourouma pour l’aider à gérer la prière. Après sa mort, Kourouma continue encore de diriger la mosquée. La famille Doukouré ne réclame pas l’imamat, elle veut juste qu’un des leurs soit désigné deuxième imam de la grande mosquée de Lola. Ce que refuse catégoriquement Amadou Kourouma et son clan’’, regrette Elhadj Abdoulaye Diassy.

En 2011, le premier ministre Saïd Fofana, mandaté par Alpha Condé, avait convoqué à Conakry les deux parties en conflit. Des solutions avaient été trouvées et acceptées de tous, apprend-t-on. Malheureusement, les clauses ont été violées par Amadou Kourouma. ‘’En 2013, le problème a refait surface. Une délégation s’est rendue à Lola, mais l’imam Kourouma a boudé la rencontre. C’est pourquoi, nous l’avons destitué de son poste’’, tente d’éclaircir le secrétaire général des affaires religieuses.

Selon Saa Yola Tolno, le préfet de Lola, un calme précaire règne dans la localité après les violences du samedi où les deux parties se sont affrontées avec des armes à feu, coupes-coupes et gourdins. Pour éviter le pire, selon la première autorité de Lola, la mosquée est fermée jusqu’à nouvel ordre et les interpellés seront traduits devant les juridictions compétentes, a-t-il assuré, précisant qu’un couvre-feu a été instauré dans la ville de 19h à 6h du matin.

Au secrétariat des affaires religieuses, on annonce que des instructions fermes ont été données par mettre aux arrêts l’imam frondeur, Amadou Kourouma et sa bande. ‘’Il ne peut pas être plus fort que l’Etat’’, s’exclame Elhadj Diassy qui se dit dépasser par la tournure qu’a pris ce conflit.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info