Accueil » Politique » Damantang catégorique : ‘’On n’a pas une seule image d’un policier en train de tirer sur la foule’’

Damantang catégorique : ‘’On n’a pas une seule image d’un policier en train de tirer sur la foule’’

Qui a tiré sur les militants de l’opposition lors de la marche de protestation contre l’insécurité et l’impunité ? C’est la question qui brûle les lèvres de bon nombre d’observateurs. Au cours de la journée du lundi 13, des articles de presse indiquaient que la police a ‘’ouvert le feu’’ sur les manifestants pacifistes. L’information a été balayée du revers de la main par le service de communication du  ministère de la sécurité.

"
Albert Damantang Camara Porte-parole du gouvernement, Ministre de l'Emploi, de la formation technique et professionnelle

Albert Damantang Camara
Ministre de l’Emploi, de la formation technique et professionnelle

Comme si cela ne suffisait pas, le porte-parole du gouvernement s’est invité sur les ondes pour apporter des clarifications. ‘’Vous ne pouvez pas savoir les faits dévastateurs pour le pays de dire que les forces de l’ordre ont tiré sur la foule.  Nous n’avons aucun intérêt qu’il y ait des tirs des balles réelles des forces de sécurité et de qui que ce soit sur la population’’, a indiqué ce mercredi matin Damantang Albert Camara.

Qui a donc tiré sur les manifestants ? ‘’On ne peut pas assumer une responsabilité tant qu’on n’a pas les éléments de preuves qui nous permettent d’établir cette responsabilité. Lorsqu’on nous apportera les preuves que le gouvernement a donné l’ordre de tirer ou qu’un agent des forces de l’ordre a tiré, nous n’aurons aucun problème’’, a précisé le porte-parole du gouvernement qui admet tout de même que partout où ça arrive, ‘’le premier responsable est le détenteur de l’ordre public’’.

‘’Mais pour l’instant, on n’a pas une seule image d’un policier en train de tirer sur la foule.  Je ne nie cependant pas par principe que le tir ne provienne d’un agent de la sécurité. Aujourd’hui, on n’a pas pu mettre le doigt sur l’un d’entre eux’’, indique le ministre Damantang qui ajoute qu’’’il ne faut pas aussi  faire semblant de ne pas savoir qu’il y a des armes qui circulent et des personnes malintentionnées’’.

Avant la marche, selon le porte-parole du gouvernement, des consignes fermes ont été données par l’Etat major général des forces armées. ‘’On recommande la neutralité des forces de sécurité, leur agissement avec professionnalisme dans le strict respect de la loi. Pour toute la durée de la manifestation, les militaires sont dans les casernes avec obligation de contrôle de la hiérarchie’’, a-t-il conclu.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/ cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info