Accueil » Politique » Le maintien d’Alpha Condé au pouvoir est une ‘’menace pour la sous-région’’, insiste Bah Oury

Le maintien d’Alpha Condé au pouvoir est une ‘’menace pour la sous-région’’, insiste Bah Oury

L’opposant Bah Oury, depuis Paris, a eu un débat sur la situation socio-politique avec le ministre Damantang Albert Camara. Sur la chaîne France 24 ce mardi, les deux personnalités ont exprimé des points de vue différents sur la crise que traverse la Guinée.

BAH Oury, 1er Vice-président de L'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

BAH Oury, 1er Vice-président de L’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG)

Aujourd’hui, a introduit le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, les manifestations de rue entrent dans un processus de ‘’déficit de confiance’’ entre le pouvoir et l’opposition. Selon Bah Oury, depuis le début de la gouvernance d’Alpha Condé, la Guinée n’a ‘’jamais eu une période de gestion politique stable normale’’. A chaque fois, martèle-t-il, ‘’il a fallu qu’il y ait des manifestations et des morts pour le président actuel accepte d’aller aux législatives’’.

Au cours du débat, l’opposant au régime Condé a rappelé que les élections communales qui devaient se tenir dans le premier trimestre 2014 ont été reportées en 2016 par la commission électorale nationale indépendante. Mais avant, fait-il remarquer, ‘’dès l’arrivée de M. Alpha Condé au pouvoir, il a limogé tous les élus communaux qui étaient en place pour mettre en place des délégations spéciales composées de fonctionnaires du RPG. De ce fait, il a mis en place un Etat RPG pour lui permettre de régenter le pays tout entier’’.

N’en finissant pas avec les critiques à l’endroit du pouvoir central de Conakry, Bah Oury estime que ‘’dès l’arrivée de M. Alpha Condé, il a mis en place un système pour inféoder toutes les institutions de la République sous sa botte’’. En le faisant, ajoute l’opposant, ‘’il a tenu à mettre des délégations spéciales en violant la loi parce que le de code collectivités est bien claires, la vie d’une délégation spéciale ne doit pas dépasser six mois’’.

Aujourd’hui, affirme sans ambages le vice-président de l’UFDG, ‘’il y a en Guinée, une situation générale de défiance totale vis-à-vis de la gouvernance d’Alpha Condé’’. Pour l’intérêt et la stabilité de la Guinée et celle de la sous-région, estime Bah Oury, ‘’le maintien Alpha Condé au pouvoir, de par sa gestion et les graves délits économiques que le pays a connu, est une menace’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Et c’est toi l’ethno-stratège doublé d’apatride qui est la solution ou ton grand (celou)? On t’a vu dans cette banque de la place. Minable.

  2. le gouvmnt reconnait que les mandats ds eluts st expirees pour quoi alors ne pas organiseé ls elections

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info