Accueil » Politique » En 2010, ‘’nous n’avions qu’un seul représentant à la CENI, mais nous avons gagné les élections’’

En 2010, ‘’nous n’avions qu’un seul représentant à la CENI, mais nous avons gagné les élections’’

La question de l’indépendance de la commission électorale constitue la pomme de discorde entre le pouvoir et l’opposition. A Conakry, les opposants bravent les interdictions de manifester pour exprimer leur désaccord vis-à-vis du chronogramme électoral qui prévoit la présidentielle en octobre 2015 et les communales à la fin du premier trimestre 2016.

Lansana Komara

Lansana Komara

A la mouvance présidentielle, il n’est pas question d’annuler le chronogramme électoral. ‘’Nous ne pouvons pas accéder à cette demande de l’opposition, parce que c’est une sorte de fuite en avant pour mettre le président de la République dans l’illégalité’’, a déclaré le secrétaire administratif du Rpg Arc-en-ciel, Lansana Komara.

‘’Nous n’accepterons pas un président illégal dans ce pays. Ça au moins c’est clair, il faut qu’on se dise la vérité’’, a-t-il renchéri.

Par contre du côté de l’opposition, on estime que les délégations spéciales installées par l’administration Alpha Condé en 2011 auront un rôle à jouer dans le tripatouillage du scrutin présidentiel. Les opposants au régime se disent prêts à aller aux élections communales avant la présidentielle, et non le contraire.

‘’De quoi ont-t-ils peur ?’’ se demande M. Komara. ‘’En 1993, nous avons gagné les élections alors qu’on avait ni maire, ni sous-préfet encore moins un préfet et tout le monde le sait, même la communauté internationale. Mais à le président Lansana Conté avait annulé 200 mille voix, ce qui lui a permis d’avoir 51%, contre 49% pour le Rpg à l’époque’’, a indiqué le secrétaire administratif du parti au pouvoir.

Lors des consultations électorales, enseigne-t-il aux opposants, ‘’ce n’est un maire qui peut faire gagner un parti politique’’. Pour preuve, assure Lansana Komara, ‘’en 2010, nous n’avions qu’un seul représentant à la CENI, aucun maire dans tout le pays, mais nous avons gagné les élections car, un parti gagne les élections par sa capacité de mobilisation, son organisation et son degré d’implantation’’.

L’opposition devrait accepter la main tendue du pouvoir pour reprendre le dialogue, a-t-il conseillé, estimant qu’aujourd’hui, la démarche des opposants au régime du président Alpha Condé consiste à ‘’créer tout simplement des troubles dans le pays, sinon on allait partir sur la table de négociations discuter des conditions d’organisation d’élections libres et transparentes’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. PUP 51% RPG 49%. et les autres avaient eu
    combien ? étant donné qu’il n y avait pas
    deuxième tour en 1993. en 2010 si RPG n’avait
    qu’un seul représentant à la CENI mais vous
    aviez l’ensemble du gouvernement de transition derrière
    vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info