Accueil » Société » ‘’L’insécurité n’est pas propre à la Guinée’’, selon le ministre Mahmoud Cissé

‘’L’insécurité n’est pas propre à la Guinée’’, selon le ministre Mahmoud Cissé

Le ministre de la sécurité et de la protection civile Mahmoud Cissé a été interpellé vendredi par nos confrères de la radio Sabari Fm. L’entretien était essentiellement axé sur les questions qui relèvent de son département.

ministre de la sécurité mahmoud cissePour le ministre Mahmoud Cissé, l’insécurité n’est pas née durant ces quatre dernières années avec l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir. Selon lui, la montée en puissance de ce phénomène est la résultante d’un certain nombre de facteurs internes et externes, citant notamment la prolifération des armes légères et des petits calibres.

Aujourd’hui, a-t-il dit, ‘’nous n’avons aucun mal à cerner ce fléau’’, précisant que l’insécurité n’est pas propre à la Guinée. ‘’Si l’insécurité perdure chez nous, c’est parce que la Guinée a accueilli près des réfugiés venu du Libéria, de la Sierra-Leone, de la Côte d’Ivoire, du Mali et de la Guinée-Bissau. Certains d’entre eux qui étaient des anciens rebelles sont venus avec des armes‘’, a indiqué Mahmoud Cissé.

Il assure que la sous la première République, les autorités avaient installé plus de 2500 structures locales qui assuraient la sécurité. Durant la deuxième République, a-t-il souligné, il n’y a pas une véritable politique de récupération des armes détenues par les anciens rebelles.

Aux dires du ministre de la sécurité, lors des troubles sociaux enregistrés en Guinée entre 2007 et 2009, ‘’les principaux dépôts d’armes ont été pillés par des individus. Ces armes circulent encore‘’, a-t-il précisé.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ministre de la répression de manifestant pacifique. Lorsqu’il s’agit de tuer des manifestants, vous êtes les meilleurs. Mais dés qu’on parle d’insécurité vous n’avez pas de solution. Pour vous c’est toujours la faute aux anciens régimes. C’est une honte qu’avec autant de morts dans les rues de Conakry, vous n’avez pas démissionné .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info