Accueil » Société » Le ministre Gassama Diaby : ‘’ce que je regrette…’’

Le ministre Gassama Diaby : ‘’ce que je regrette…’’

Le ministre des droits de l’homme s’est dit préoccupé par la récurrence de la violence en Guinée et l’incapacité [des acteurs politiques] à se retrouver autour de la table pour aborder des questions qui divisent. Dans un entretien accordé à RFI, Khalifa Gassama Diaby a exprimé tout son mal sur la montée de la violence qui, selon lui est l’expression d’un véritable manque de culture démocratique.

"

khalifa_gassama_diabyParlant du confinement jeudi, des principaux leaders de l’opposition dans leurs domiciles, Gassama Diaby a tenu à rappeler quel le droit de manifester est un droit constitutionnel, fondamental, non sans exprimer ses regrets. ‘’Ce que je regrette c’est la dynamique qui consiste, pour les différents acteurs, à jouer dans un rapport de défiance’’, souligne le ministre des droits de l’homme. ‘’On s’est retrouvés dans une histoire de demande formelle, d’information, de déclaration et les certains ne l’ont pas faite’’.

Dans certaines villes, indique M. Diaby, on l’a fait ; il y a eu des manifestations dans d’autres villes. ‘’C’est que, en tant que ministre des Droits de l’Homme, je regrette profondément c’est qu’il n’y ait pas au départ, de la part des différents acteurs, une disponibilité à ne pas s’installer dans une logique de défiance. Les uns disant je n’ai pas peur, je vais le faire et cela montre une forme d’irresponsabilité vis-à-vis de nos concitoyens’’, a-t-il évoqué au micro de la radio mondiale.

Pour changer le comportement des manifestants et des forces de l’ordre, le ministre des l’homme et des libertés publiques affirme qu’il faut en amont travailler profondément sur les questions d’éducation, de sensibilisation, de formation. Et en aval, lorsqu’il y a violation, le meilleur signe à envoyer c’est la sanction, lutter contre l’impunité.

‘’Il faut sanctionner les jeunes civils qui s’en prennent aux forces de l’ordre. Sanctionner aussi lorsqu’il y a, au niveau des forces de l’ordre, des usages disproportionnés de la force en direction des civils ou des manifestants’’, suggère Khalifa Gassama Diaby.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info