Accueil » Libre opinion » Lettre ouverte au ministre des droits de l’homme et des libertés publiques

Lettre ouverte au ministre des droits de l’homme et des libertés publiques

Ma réflexion et ma conscience intellectuelle guident ma plume afin de vous adresser ces quelques lignes, puisque j’ai l’impression que vous avez besoin d’expressions franches.

"

Laye Mamadi CondeMonsieur le Mystère, non ma plume ! C’est Monsieur le Ministre, je me pose un fatras de questions sur votre rôle et votre orientation dans le gouvernement, dans un pays où les droits de l’Homme me paraissent, le plus important, d’où votre importance.

Je constate alors avec amertume et malaise, que vous parlez beaucoup plus que vous n’agissez, vous êtes toujours prêt à prendre d’assaut les antennes des medias, dès qu’il y’a une petite manifestation.

Vous devriez Monsieur le Ministre ,vous concentrer sur une seule chose, c’est le travail, quand je parle du travail ,c’est celui d’amener les guinéens à connaitre d’abord leur droit et devoir ,à faire une prise de conscience par rapport aux violations flagrantes des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques ,constatées et observées dans notre pays . Il ne s’agit pas là d’une conception messianique du travail, il s’agit d’une chose plus simple : que le Ministre est celui qui par les actes concrets donne les orientations, exprime et imprime des valeurs républicaines .Cette expression elle-même, par le fait qu’elle est expression donc mise à jour permet une prise de conscience collective.

Puis que ma plume a décidé d’écrire en s’adressant au Mystère non à Monsieur le Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques, je vais droit au mensonge principal à partir duquel prolifèrent tous les autres : que vous seriez le meilleur Ministre ou l’un des meilleurs. Je dis à ceux qui pensent ainsi, de voir clair, de penser clair, de répondre aussi clair à la question : depuis sa nomination qu’est-ce … Qu’est-ce qu’il a fait ? Qu’est-ce que vous avez fait Monsieur le Ministre ?

Pour ma part, c’est un Beau Parleur -Diseur, j’aurais bien aimé l’appeler Beau Faiseur mais hélas et hélas, vous n’arrivez pas à faire la différence entre un homme politique et un homme d’Etat, alors ma plume est simple sans pédantisme.                                                                 L’homme politique, critique; dénonce et parle beaucoup, l’homme d’Etat, agit; réalise; crée ; fait.

Monsieur le Ministre, vous devez agir dans l’intrépidité la noble des vertus, et comprendre le sens exotique de votre mission. Pourquoi attendre toujours les manifestations, profiter pour faire votre show sur les ondes des medias ou d’ailleurs marcher avec les manifestants, quel matuvisme ? La sensibilisation pour un Ministre ce n’est dans le feu de l’action, c’est d’abord en amont et elle doit être perpétuelle.

Le désir de s’améliorer, de s’actualiser, de se développer est un signe, une indication à l’effet que la plus part des humains essaient d’atteindre un stade supérieur à celui où ils se trouvent .êtes vous alors à mesure de vous améliorer, car depuis votre nomination vous êtes toujours à l’origine du repère.

Le problème des Droits de l’Homme est réel dans notre pays ,dénicher le financement ne doit pas être difficile pour un Ministre productif ;imaginatif ; inventif .Pensez vous qu’un Ministre doit parler à cor et à cri qu’il n’a pas de moyens , à mon humble avis ,c’est de l’incompétence et de l’inactivisme .Les moyens on se le donne ,ce sont les initiatives qui donnent les moyens et non le contraire .J’oubliais et votre projet fantôme ?« une semaine de citoyenneté  » .

Monsieur le Ministre, vous brillez par votre communication parfois ambigüe et sans fondement. Poursuivant mon analyse, je vous rappelle cette citation de Sache Guitry, je cite « la qualité de notre communication est déterminée non pas la manière dont nous disons les choses, mais par la manière dont elles sont comprises », lorsqu’on communique on produit un sens et une image. Vous devez alors améliorer votre communication, l’adapter au public cible.

Monsieur le Ministre, quand vous parlez de solidarité gouvernementale, je me demande si vous ne vous adressez pas à vous-même, vous faites croire aux gens que vous êtes le messie et les autres démons, moi je demande par contre à vous d’être solidaire.

Monsieur le Ministre, aidez moi à ne pas désespérer dans mon rêve

Je rêve d’un Ministre plus conséquent et cohérent avec lui-même et avec sa mission ;

Je rêve d’un Ministre pragmatique et non un Ministre champion en matuvisme

Je rêve d’un Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques beau-faiseur et non beau parleur

Je rêve …

Ma plume n’a plus d’encre, pourtant je n’ai pas fini la rédaction …

Laye Mamadi CONDE, Consultant en communication

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

About cirey.balde

One comment

  1. Quand le dogme devient une obssession pour pour un clan ethnocentrique, toute verité est á combattre, á anéantir Dommage, la vérité est eternelle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info