Accueil » Économie » Emission des billets de 20.000 GNF : ‘’ la Guinée en passe de devenir comme le Zimbabwe’’

Emission des billets de 20.000 GNF : ‘’ la Guinée en passe de devenir comme le Zimbabwe’’

Invité jeudi de l’émission Oeil de Lynx, le responsable de communication du Bloc Libéral, parti de l’opposition guinéenne, s’interroge sur l’opportunité de la mise en circulation très prochaine de nouvelles coupures de 20.000 GNF par la Banque centrale de la république de Guinée.

"

20Economiste de formation, Aliou Bah juge inopportun l’émission de ces nouveaux billets de banque. Selon lui, la Guinée a un produit intérieur brut (PIB) très faible, situé aux alentours de 5,2 milliards de dollars pour un budget 2.000 milliards de dollars. Dans un contexte où les petites coupures sont presqu’inexistante, affirme-t-il, il fallait plutôt penser à régler ce problème au lieu de produire de grosses coupures.

‘’Une bonne économie, explique-t-il, souhaite beaucoup avoir beaucoup de monnaies de transaction que de thésaurisation car, n’étant pas une liquidité destinée à la consommation et des investissements’’.

A l’en croire, ‘’la Banque centrale veut tout simplement mettre sur le marché des grosses coupures dont la principale utilité serait de pouvoir financer circuler facilement avec des mallettes et de permettre le financement de toutes sortes d’activités illégales’’.

‘’Si par exemple vous gardez au même endroit un montant de cent mille francs pendant une année, à votre retour, vous retrouverez le même montant. Alors que si vous dépensez votre argent, vous le consommez et cela pourrait produire des effets induits sur l’ensemble du processus économique’’, ajoute le responsable de la communication du Bloc Libéral.

‘’Si l’Etat avait la ferme volonté d’apporter son soutien aux citoyens sur les grosses transactions, il allait plutôt favoriser la disponibilité des devises car, c’est la monnaie étrangère qui est utilisé par les différents opérateurs économiques tant pour leurs opérations sous-régionales qu’internationales’’, souligne Aliou Bah.

La mise en circulation des coupures de 20.000 GNF ne sera pas sans conséquence, selon l’opposant au régime du président Alpha Condé. ‘’Avec cette émission gros de billets, la Guinée est en passe de devenir comme le Zimbabwe où les femmes seront obligées de transporter une barrique d’argent au marché pour revenir avec un sachet à la maison’’, craint Aliou Bah qui pense que les petites coupures auront au moins pu consolider la santé économique de la Guinée.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. mamadou oury barry

    On a des problèmes à faire ecouler les billets de 10.000fg à couse de la manque des petits coupures(50, 100, 500 et 1.000fg), je vois pas la raison qui conduit CES mauvais economists guineen a emetre CES billets de 20.000fg. On appel ça foutaise

  2. Bonjour Monsieur
    J’ai l’impression que vous avez fait une erreur au niveau du budget estimé à 2000 milliards de francs guinéens au lieu de 2000 milliards qui avoisine à la moitié du budget Américain. Par contre si c’est l’économiste qui a fait l’erreur,île doit rapidement se mettre.

    • Monsieur Doukson, à mon avis il s’agit de 2,0 milliards USD ce qui équivaut à peu prêt au budget annuel de l’Etat Guinéen pour l’exercice 2015

  3. Franchement, au lieu de créer des billets de 20000 fg, ils auraient mieux fait de réimprimer les petites coupures qui ont presque disparu de la circulation…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info