Accueil » Politique » La conseillère juridique du ministre Naité crache ses vérités au président Alpha Condé

La conseillère juridique du ministre Naité crache ses vérités au président Alpha Condé

Mme Yansané Bintou Touré dirige le Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement (PGPD). Elle assume également les fonctions de conseillère juridique ministre de la Jeunesse, Moustapha Naité. Elle n’a pas caché son amertume face à la crise politique que traverse la Guinée depuis un bon bout de temps.

"

Bintou YansaneDans un pays normal, respectueux de ses lois, déclare-t-elle, ’’le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition sur l’ordre d’organisation des élections ne devrait pas exister’’.

Bintou Touré affirme, contrairement à son ministre Moustapha Naité, qu’on est dans une situation d’illégalité totale avec les délégations spéciales dont les mandats sont échus. ‘’On n’a pas besoin de rappeler à l’Etat son régalien. Quand il s’agit d’une question de vie ou de mort, je crois que l’Etat devrait intervenir’’.

Pour elle, ‘’le combat [de l’opposition] est noble. La réclamation aussi. Car c’est pour toute la population guinéenne, on a besoin de stabilité dans ce pays-là’’. Sur la question du document additif signé en juillet 2013 qui prévoyait l’organisation des communales au premier trimestre 2014, dame Bintou Touré indique que lorsqu’il s’agit d’un accord ou d’un consensus, ‘’même quand c’est verbal, l’ethique, la morale et la déontologie voudraient qu’on le reconnaisse’’.

L’imbroglio politique ne la laisse pas indifférente. La conseillère juridique du ministère de la Jeunesse dit ne pas comprendre l’attitude du président Alpha Condé. ‘’Pour un professeur qui a vécu dans le pays le plus démocratique au monde, la France, je ne comprends pas qu’on puisse jusqu’à présent en Guinée tirer à bout portant sur quelqu’un, dans un pays qui se veut émergent et démocratique’’.

Aussi, regrette Mme Yansané, ‘’je ne peux pas concevoir que les droits élémentaires des citoyens guinéens soient violés. Que des gens soient assassinés, battus et qu’on leur retire le droit de marcher, de s’associer ou de créer un parti politique alors que la constitution nous confère ce droit-là. Lorsque les gens veulent exercer ça en Guinée, le professeur Alpha Condé au pouvoir devrait plutôt les donner des rafraichissants’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info