Accueil » Politique » Elections communales avant la présidentielle : impossible, selon un juriste, pour trois raisons

Elections communales avant la présidentielle : impossible, selon un juriste, pour trois raisons

Le secrétaire général de l’assemblée nationale était mercredi dernier l’invité de l’émission Œil de Lynx. Mohamed Bérété affirme que techniquement qu’il est impossible de tenir les élections communales avant les présidentielles.

"

elections‘’Dans les conditions normales on aurait dû tenir les élections communales avant la présidentielle. Mais techniquement, il est impossible de les organiser et pour plusieurs raisons’’, introduit le Dr. Bérété.

Selon lui, la constitution dispose que le mandat du président doit être renouvelé trois mois avant l’échéance du mandat du président de la République. ‘’La constitution, affirme le secrétaire général de l’assemblée, ne parle que du mandat du président de la république et n’évoque à aucun cas les autres élections’’.

Cepdant, souligne Mohamed Bérété, le code des collectivités locales dispose que le nombre de conseillers communaux doit être proportionnel au nombre d’habitant dans la circonscription électorale.

‘’Sur la base de quelles statistiques pouvons-nous faire cette répartition tout en sachant que le recensement général de la population a été contesté par la classe politique avant même que le résultat ne soit validé ?’’ s’interroge ainsi le juriste. Il pense par ailleurs qu’il est admissible d’élire des conseillers communaux sur la base d’un recensement qui date de 10 ans. Et combien de temps disposons-nous pour régler ce problème’’.

L’autre argument qu’avance le Dr. Bérété, est que contrairement aux élections nationales dont les contentieux sont gérés par la Cour constitutionnelle, ceux résultant des élections locales sont tranchés par les tribunaux de première instance. ‘’Aller-y voir la configuration des justices de paix. Le juge est assisté de deux secrétaires ou de deux huissiers. Dans ce cas, comment un seul juge peut recevoir toutes les réclamations des candidats, les examiner et les valider. Surtout qu’en milieu local les contentieux électoraux sont énormes‘’.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info