Accueil » Politique » Papa Koly Kourouma : ‘’Quand Dadis arrive, je m’efface…’’

Papa Koly Kourouma : ‘’Quand Dadis arrive, je m’efface…’’

L’ancien patron du Conseil national de la démocratie et le développement pourra compter sur le soutien de l’un de ses anciens ministres. Il s’agit de Papa Koly Kourouma qui a clairement affiché sa position ce vendredi, suite à l’annonce en début  de semaine de la candidature de Moussa Dadis Camara, à la présidentielle de 2015.

"

papa KolyLe ministre conseiller du président Alpha Condé affirme qu’il occupe aujourd’hui un vide laissé par l’ex chef de la junte de la junte dont il qualifie de frère. Avec la rentrée dans l’arène politique de ce dernier, Papa Koly Kourouma semble avoir déjà plié bagages.  ‘’J’occupe un espace vide laissé par mon frère. Et quand il arrive, je m’efface. Je parle du fauteuil, pas la scène politique. J’ai dit aussi que M. Dadis vient occuper une scène qui est la sienne, rien ne l’empêche. Cette scène politique n’est pas que forestière, elle est nationale’’, explique-t-il dans les Grandes Gueules.

Selon lui, ‘’nous sommes en politique. Et en politique, ce sont les stratégies et les intérêts du moment. Mes relations avec Dadis ne sont pas circonstancielles. Ce sont des relations de fraternité. Alors lui et moi, on ne va pas être des rivaux sur un terrain qui est le nôtre. Nous avons le même fief, il faudrait bien qu’à un moment donné l’un cède pour l’autre. et si quelqu’un doit cesser, c’est bien moi’’.

En affichant son soutien inconditionnel à l’ancien putschiste, Papa Koly Kourouma continue de bénéficier de la grâce du pouvoir d’Alpha Condé dont il est allié politique. Pour lui, il est important d’apporter des précisions sur cette alliance : ‘’Je n’ai jamais que j’allais me battre pour me mettre à la disposition du RPG. Ce n’est pas parce que je suis membre du gouvernement. Ce parti et moi, nous sommes alliés pour les intérêts du moment, mais les stratégies peuvent différer’’.

Il estime par ailleurs que la politique n’est pas une religion, ajoutant qu’on ne crée par un parti pour aller se marier avec un autre. En conclusion, ‘’je suivrai Dadis, point barre. S’il va à gauche, on va à gauche. S’il va à droit, on va à droite’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info