Accueil » Politique » Un ex-ministre souhaite la libération des militants de l’opposition incarcérés

Un ex-ministre souhaite la libération des militants de l’opposition incarcérés

A quelques heures du tête-à-tête entre le président de la République, Alpha Condé et le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, l’ancien ministre de sécurité suggère la libération des détenus interpellés lors des manifestations de l’opposition.

"

Sékou_Koureissy_CONDEGoureissy Condé dit avoir un grand espoir sur la rencontre avec les deux challengers de la présidentielle de 2010. ‘’Je reste convaincu que Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé annonceront la trêve. Qu’il y ait des discussions sincères et franches entre les deux sur des questions d’intérêt national. Aujourd’hui la seule question qui se pose, c’est le chronogramme et il faut qu’ils en parlent‘’.

‘’Depuis que je suis revenu, je côtoie les acteurs politiques. J’ai compris que leur volonté profonde c’est le dialogue de tous les côtés. Leurs militants qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition, ils ont une volonté d’apaisement et même une peur pour le lendemain. Il y a une conscientisation progressive qui se dessine ‘’, souligne le directeur exécutif du cabinet African Crisis Group.

Selon Goureissy Condé, Cellou Dalein et Alpha Condé parleront des victimes des manifestations politiques, des blessés, mais aussi des morts. Les deux personnalités auront également, d’après lui, des échanges sur le cas des guinéens interpellés et incarcérés durant les manifestations. ‘’Je souhaite la relaxe pure et simple pour ces derniers’’, formule l’ancien ministre de la sécurité qui pense que tout sera question d’accords politiques.

‘’Il faut arrêter les manifestations sanglantes parce qu’aujourd’hui nos communautés ethniques sont menacées. La cohésion est en jeu. Les échéances électorales s’annoncent. Il faut aussi que les forces de l’ordre jouent leur rôle car le domicile privé n’est pas un lieu de maintien d’ordre’’, a-t-il dit dans les Grandes Gueules.

A la base, soutient M. Condé, les guinéens doivent savoir qu’il n’y a qu’une seule Guinée. ‘’Le malinké est obligé de vivre avec le peulh et vice versa‘’, insiste-t-il, espérant qu’à l’issue de la rencontre de ce mercredi que président de la République et le chef de file de l’opposition annonceront une trêve.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info