Accueil » Société » Plage de Rogbané : Quand le public cède la place aux tas d’immondices

Plage de Rogbané : Quand le public cède la place aux tas d’immondices

La plage de Rogbané qui, hier, était un lieu de divertissement pour certains jeunes et source de revenus pour d’autres, est aujourd’hui dans un état lamentable. Des tas d’immondices par ci, des troncs d’arbres par-là, voici la physionomie qu’offre celle qui était l’une des plus belles plages de la capitale, située au cœur de commune de Ratoma.

"

RogbaneL’endroit était de par le passé donné l’un des lieux les plus prisés par les mélomanes de la capitale. Fermée sur ordre du président de la République, suite au décès en juillet 2014 de plus d’une trentaine de jeunes lors d’un spectacle, la plage de Rogbané est de nos jours abandonnée à elle-même.

Pourtant, nous apprend-on, lorsqu’on fonctionnait à plein temps, Rogbané gérée par une association locale de jeunesse a permis à plus de 150 jeunes de se trouver un emploi pour vivre de leur sueur.

Mais aujourd’hui, les travailleurs à la plage de Rogbane sont plus que jamais déboussolés. Lors d’une visite de terrain, nous avons rencontré Mamady Fadiga, vivant au quartier Taouyah. Il désapprouve l’attitude des autorités après le drame survenu au lendemain de la fête de Tabaski.

‘’C’est vrai qu’on déplore le drame de Rogbané, c’est vrai qu’on parle de l’état d’urgence sanitaire mais c’est injuste qu’on nous dise de fermer la plage. Pendant ce temps, on voit d’autres organiser des spectacles au palais du peuple sans être inquiétés. C’est une justice de deux poids deux mesures’’ fulmine le jeune homme, visiblement très remonté comme les autorités.

Rogbane 2Le manque d’entretien de la berge dégrade sans cesse la plage qui, selon des observateurs, aménagée pourrait générer des revenus à l’Etat. En attendant que les autorités y pensent, des personnes, non identifiées, ont transformé la plage de Rogbane en dépotoir d’ordures.

Mamady Fadiga, serveur dans ladite plage, déplore cet état de fait. ‘’Il y a des personnes qui jettent les ordures à la plage de Rogbané. Le service d’entretien des lieux n’existe plus. Ceux qui s’occupaient de l’entretien quotidien de notre plage ne viennent plus puisqu’on ne les paie pas. Avec la fermeture des lieux, plus de 150 jeunes sont aujourd’hui dans la rue sans emploi parce que ne sachant plus quoi faire’’.

En tout état de cause, la situation actuelle de plage de Rogbane devrait préoccuper plus d’un. Il est temps pour les autorités administratives de la zone spéciale de Conakry de sortir de leur long moment sommeil pour mettre les bouchées doubles en vue de viabiliser les plages de la capitale afin qu’elles puissent générer des revenus, faute de quoi, elles risquent de disparaitre au fil du temps.

Aissatou Diallo pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatougn561@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info