Accueil » Politique » L’avocat de Dadis va porter plainte contre des organisations de défense des droits de l’homme

L’avocat de Dadis va porter plainte contre des organisations de défense des droits de l’homme

 L’ex-chef de la junte a réussi son coup de com. en  s’annonçant il y a quelques jours sa candidature  à la présidentielle de 2015. Des organisations de défense des droits de l’homme, dont la Fidh, ont dénoncé cette décision du capitaine Dadis Camara qu’elles qualifient d’ailleurs d’insulte pour les victimes du massacre du 28 septembre.

"
Me Jean Baptiste Jocamey Haba

Me Jean Baptiste Jocamey Haba

Pour Maître Jean Baptiste Jocamey Haba, les déclarations faites à Conakry lors d’une conférence de presse ont été taillées sur mesure. Il estime que l’objectif visé est de “ternir l’image du président Dadis Camara, porter atteintes à son honneur et sa crédibilité”.

“Ce qui a été énuméré par ces Ong de défense des droits de l’homme, au nombre de 29, n’a rien avoir avec le soutien qu’elles apportent aux victimes du 28 septembre”, martèle l’avocat de l’ancien putschiste. “Au sein de ces mêmes organisations, des victimes ont déclaré ouvertement qu’elles n’étaient pas à cette rencontre pour parler de Dadis Camara mais plutôt des fonds qui auraient été détournés”.

L’homme en robe dit ne pas comprendre le sens de cette sortie médiatique des organisations de défense des droits de l’homme qu’il considère comme étant un débat biaisé et une faute. “Dadis dès les premiers jours du massacre, en tant que premier citoyen du pays d’alors, reconnu sa responsabilité morale”.

L’avocat va plus loin et annonce que son cabinet étudie une éventualité pour porter plainte contre les organisations de défense des droits de l’homme devant les juridictions guinéennes. “De tels agissements est un acharnement et une atteinte à la dignité humaine. Donc ces raisons me poussent à porter plainte contre ces Ong et leurs membres”.

Sur la candidature à la présidentielle de 2015, Maître Jean Baptiste Jocamey Haba estime que rien peut empêcher son client de le faire. “Le président Dadis à toutes les conditions nécessaires pour pouvoir briguer la magistrature suprême en étant guinéen, âgé de plus de 35 ans. N’ayant jamais été condamné et président d’un parti politique agréé depuis 2012”, démontre l’avocat.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mtre Haba,ne vous fatiguez pas, nous allons répondre ces ONG criminelles qui ne s’épanouissent quand ya des troubles. La FIDH a dit quoi ou fait quoi quand le Président actuel égyptiens a chassé le Président démocratiquement élu en tuant dans l’espace de trois jours plus de 1300 civils non armés,ces ONG ne sont qu’actives en Afrique noire surtout francophone,il est temps qu’on se réveille.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info