Accueil » Politique » Damaro Camara : ‘’ce que je reproche à la CENI…’’

Damaro Camara : ‘’ce que je reproche à la CENI…’’

Le président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel était invité lundi dans une émission radiophonique. Amadou Damaro Camara estime que l’opposition est tordue dans ses propres contractions. D’un côté, elle dit ne pas reconnaitre la commission électorale. Au même, de l’autre côté, elle invite ses militants se faire enrôler dans le fichier électoral.

"
Honorable Amadou Damaro Camara

Honorable Amadou Damaro Camara

Sur la question du calendrier électoral qui divise pouvoir et opposition, le député Amadou Damaro Camara précise que le rôle de la CENI n’est pas de convoquer le corps électoral. Le parlementaire ajoute que l’institution en charge de l’organisation des élections ne fait que propose un chronogramme qui sera entériné par le président de la République. ‘’C’est à dernier et à lui seul de convoquer les électeurs aux urnes’’.

Si le député de la mouvance semble soutenir certaines actions posées par la commission électorale, il reproche également à cette institution de n’avoir pas eu assez de contacts avec les acteurs politiques. ‘’La CENI a le devoir de nous associer pour nous informer. Mais pour eux (les opposants), la commission électorale doit les associer pour décider ensemble‘’.

Aux dires de Damaro Camara, ‘’à chaque fois que les leaders de l’opposition à des rencontres, ils ne se sentent pas concernés. Parce qu’ils ne reconnaissent pas la CENI. C’est cela le paradoxe du savon sal de notre opposition‘’.

Le président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel estime que l’opposition, dans ses arguments, est tordue dans ses propres contradictions. Car, argue-t-il, ‘’elle ne sait plus à quel saint se vouer’’.

La preuve, soulève l’honorable Damara, ‘’ils disent (les opposants) que le président de la République est illégitime et qu’ils ne reconnaissent pas les délégations spéciales alors que sur 20 manifestations, des lettres d’informations de 15 ont été adressées à ces mêmes délégations qui avaient déjà leur mandat expiré’’.

L’autre contraction de l’opposition, le député du parti au pouvoir, c’est lorsque les opposants ne reconnaissent pas la CENI, pendant qu’ils ont des représentants dans les démembrements de la même institution et invite même leurs militants à se faire enrouler.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info