Accueil » Politique » Reprise du dialogue politique: les trois points clés proposés par Alpha Condé

Reprise du dialogue politique: les trois points clés proposés par Alpha Condé

Moins d’une semaine après avoir reçu en audience le chef de file de l’opposition, le Président de la République a donné des instructions fermes lundi soir à son Premier ministre. Le Pr. Alpha Condé a, dans un courrier, demandé à Mohamed Saïd Fofana d’appeler autour du gouvernement la mouvance et l’opposition afin, dit-il, que des solutions acceptables et conformes à la loi soient trouvées dans le souci de favoriser l’organisation des élections (présidentielle et communales) transparentes et équitables.

"

Alpha Conde et presseDans sa lettre adressée au chef du gouvernement, le président Condé indique avoir reçu en audience le vendredi 8 ami 2015, la représentante de la majorité et le mercredi 20 mai, le chef de file de l’opposition. Le numéro Un guinéen dit avoir écouté les personnalités sur la crise politiques due à la publication du chronogramme électoral et le blocage du dialogue politique.

‘’J’ai écouté et pris en compte les arguments et opinions des deux personnalités et vous instruit d’appeler autour du gouvernement les deux groupes politiques afin que des solutions acceptables et conformes à la loi soient trouvées’’, dit-il à son Premier ministre.

Après consultations d’autres entités intéressées par l’organisation des élections, souligne le Président Condé, ‘’je souhaite qu’un dialogue soit organisé dans les meilleurs délais’’. Ce dialogue, précise-t-il, pourrait porter sur : ‘’la préoccupation selon laquelle les organes non élus des collectivités locales ne doivent constituer ni un frein à la transparence, ni un handicap à l’équité du processus électoral ; la facilitation des échanges d’informations entre les partis politiques, le gouvernement et la Ceni sur le processus électoral sans enfreindre à l’indépendance que la loi confère à cette dernière; la mise en place d’un mécanisme permanent instituant les échanges entre la Ceni et les acteurs électoraux’’.

Cette mission du dialogue, indique le chef de l’Etat, est confiée au ministre de la Justice Cheick Sacko et à son homologue secrétaire général à la Présidence Kiridi Bangoura qui, selon lui pourront s’entourer d’autres membres du gouvernement concernés par les dossiers en discussions.

Le président Alpha Condé encourage en outre les acteurs politiques à privilégier le débat d’idées, la confrontation des opinions au recours de la violence qui occasionne à chaque fois des dégâts irréparables infligés aux citoyens et à l’Etat.

Pour finir, le chef de l’Exécutif guinéen dit attacher une importance particulière à la mise en œuvre effective de ses propositions et reste disponible pour toute partie prenante au dialogue. Car, conclut-il, le dialogue constitue le ferment essentiel de toute démocratie.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Il suffit tout simplement de respecter les textes prévus par les lois guinéennes,sinon que c’est du bla bla

  2. ceux ci est purement démagogique ,il n’a pas la volonté de gérer cette crise qui dure du jourau jour mais s’il ne fait attention il va se retrouver ds l’expiration de son mandat et il sera mis à écart

  3. A malin,malin et demi que lui,je rappelle que nous sommes à 4 mois des Présidentielles mon Prof national.

  4. Mais les lois de la republique sont la pourquoi violer les lois et demander des negociations je crois il n’y a rien de negocier il faut respecter les lois et on avance

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info