Accueil » Société » Insalubrité à Conakry : Soriba Sorel, médecin après la mort…

Insalubrité à Conakry : Soriba Sorel, médecin après la mort…

Le quartier Entag a enregistré des remous sociaux cette semaine. Avec la montée de l’insalubrité qui n’épargne personne, des jeunes survoltés ont pris d’assaut la rue pour exprimer leur ras-le-bol, jeudi. Pour se faire entendre, ils ont décidé de déverser les ordures sur la voie publique, bloquant ainsi la circulation routière.

"
Marché Entag

Marché Entag

Interrogé par notre rédaction, l’administrateur du marché Entag, Mansa Sangaré rassure que les revendications des populations à la base ont été prises en compte. A preuve, indique-t-il, dès après la manifestation, le gouvernorat a déployé une équipe de ramassage d’ordures sur le terrain.

Pour Aissatou Diallo, vendeuse, les femmes et ordures se côtoient quotidienne dans ledit marché. ‘’Les ordures nous fatiguent trop. Mais on est obligés de venir vendre en respirant cette mauvaise odeur pour chercher le quotidien puisqu’on des charges familiales à supporter’’, a-t-elle évoqué.

Elle dit mesure tout de même le risque à prendre à vendant à proximité de tas d’immondices. ‘’Toute personne qui respire cette odeur nauséabonde difficile à supporter peut attraper toute sorte de maladie surtout qu’on vit actuellement une période de crise avec notamment l’épidémie à virus Ebola’’.

Même son de cloche chez Mariam Mara qui estime, qu’aucun quartier de la capitale n’est aussi sale qu’Entag. ‘’Nous ne pouvons pas nous hasarder à manger au marché parce que les mouches se posent sur nos aliments. Avec cette insalubrité, Ebola ne sera pas vaincue pas vaincue dans notre pays avec toutes ces ordures ménagères non évacuées’’, a-t-elle assuré.

Notre interlocutrice signale que les vendeurs paient un certain montant à l’administration du marché pour assainir les lieux. ‘’Nous payons pour que les déchets soient évacués dans une décharge. Nous n’avons pas de moyens pour dégager ces ordures nous-mêmes. Nous demandons aux autorités de nous aider parce que nous souffrons énormément’’, a plaidé Mariam Mara.

L’administrateur du marché Entag affirme avoir tout fait pour éviter la manifestation de rue enregistrée cette semaine. ‘’Malheureusement, un beau matin, on a aperçu des citoyens en colère barricader la route pour dénoncer la présence des ordures à proximité du marché. Nous avons essayé de les sensibiliser en leur disant que ce qu’ils revendiquent est tout à fait normal’’, relate Mansa Sangaré.

Il se réjouit que les préoccupations des populations aient été prises en compte par les autorités de Conakry. Puisqu’après la manifestation, ‘’jeudi soir, ils ont commencé à dégager les ordures’’. Une réaction de Soriba Sorel Camara, gouverneur de la ville de Conakry que certains n’hésitent à qualifier de ‘’médecin après la mort’’.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwobarry88@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ce n’est pas en rajoutant des ordures aux ordures qu’on déblaiera !! Soyons responsables !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info