Accueil » Société » Cellou Dalein Diallo porte plainte contre le colonel Baffoe : l’officier de police réagit…

Cellou Dalein Diallo porte plainte contre le colonel Baffoe : l’officier de police réagit…

Le chef de file de l’opposition a eu vendredi un tête-à-tête avec une délégation de Human Rights Watch. Les représentants de cette organisation était à Conakry pour des consultations avec les acteurs politiques, la société civile, les forces de défense et de sécurité ainsi les populations pour faire un état des lieux sur les violations des droits de l’homme en Guinée.

"
Colonel Ansoumane Camara

Colonel Ansoumane Camara

Cellou Dalein Diallo et ses hôtes ont longuement échangé sur les manifestations politiques survenues en Guinée. Le président de l’UFDG a notamment fait cas de la séquestration répétitive des leaders de l’opposition et leurs familles durant les manifestations, les assassinats ciblés, la stigmatisation ainsi que le discours des dirigeants basé, à l’en croire, sur la division inter et intra ethnique.

Face à cette situation, la figure de proue de l’opposition a informé la délégation de sa plainte personnelle formulée contre le colonel Ansoumane Baffoe Camara, directeur central des Unités d’intervention et de sécurité de la police nationale. Une information confirmée par Alpha Boubacar Bah de la cellule de communication de l’UFDG.

Dalein a également rassuré que toutes les victimes et leurs familles sont à pieds d’œuvres pour porter plainte, auprès des juridictions nationales. Et même supranationales, au besoin…

Contacté par nos soins, le colonel Baffoe a brièvement réagi. ‘’Ça c’est ma première nouvelle. C’est vous qui me l’apprenez’’, a-t-il dit au bout du fil. ‘’Je suis vraiment désolé mais s’il (Dalein) veut porter plainte, ce serait contre le gouvernement pas contre ma personne. Parce que je ne suis qu’un représentant de l’Etat. S’il a une plainte à porter contre qui que ce soit, ça doit être contre le gouvernement’’, a-t-il coupé court.

Lors de l’une de ses sorties médiatiques, le directeur central des unités d’intervention et de sécurité avait menacé de déférer Cellou Dalein Diallo à la police judiciaire si ce dernier se hasardait à quitter son domicile durant les manifestations de l’opposition. Parce que, arguait l’officier de police, ‘’de tous les leaders politiques, c’est le président de l’UFDG qui brave et qui défie tout le temps les forces de l’ordre. Il sort pour dire qu’il est au-dessus de la loi. Or, il est député, il a été premier ministre et ministre de la République, il connait la loi’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.doumba@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. bien dit mon colonel ,s’il s’agit de porte plainte c’est contre l’Etat pas contre colonel

  2. Human Rights Watch,cette organisation est très dangereuse,c’est elle qui prépare et entretient beaucoup de conflits en Afrique noire. Donc mes frères guinéens ne leur donnions pas l’occasion,ces ong de droits de l’homme ont des actions sélectives,elles ne font rien pour défendre des milliers d’égyptiens,de Libyens,de Syriens,de Palestiniens massacrés,leur CPI ne menacent que les dignes fils patriotes africains. Réveillons nous africains noirs!!!

  3. Honorable Dallein,ne vous prêtez pas aux jeux de ces ONG coloniales,qui œuvrent pour diviser les africains pour nous maintenir dans le même trou de pauvreté,svp soyez sage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info