Accueil » Société » Banlieue de Conakry : soulèvement populaire après la mort d’un jeune

Banlieue de Conakry : soulèvement populaire après la mort d’un jeune

Lundi matin, plusieurs dizaines de jeunes du quartier Wanindara 1, dans la commune de Ratoma sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Pour se faire entendre, ils ont érigé des barricades, créant ainsi de rocambolesques bouchons sur l’axe Wanindara-Cosa, a constaté sur place VisionGuinee.

"
images

Image d’illustration

Ils dénoncent ainsi le laxisme des autorités qui peinent à s’occuper de la dépouille mortelle d’un bagagiste au marché Enco 5 dimanche abandonnée sur les lieux du décès. ‘’Depuis hier, nous avons été informés de la découverte dans le marché d’un corps sans vie. Aussitôt, nous avons remonté l’information à notre hiérarchie et à la Croix Rouge’’, explique Momo Touré, chargé de la gestion des conflits au conseil de quartier de Wandinara.

‘’Malheureusement, les jeunes ont manifesté parce que notre appel est resté lettre morte pendant plus de 24 heures’’, a-t-il déploré. ‘’De 16h à 20h, on ne faisait que rappeler la Croix Rouge qui n’a pas daigné répondre aux attentes des populations pendant cette période d’Ebola’’.

Si les agents de la Croix Rouge habilitée à s’occuper des cas de décès communautaire n’a pas fait son travail pour éviter ce soulèvement populaire, assure Momo Touré, la faute n’incombe pas au conseil de quartier. ‘’Nous ne faisons que remonter l’information qui est à notre portée. C’est à la Croix Rouge et à elle seule de prendre des dispositions pour évacuer le corps parce qu’on sait avec la crise sanitaire Ebola, on ne peut pas se hasarder à toucher un corps dont on ignore les causes du décès’’, a-t-il souligné.

Arrivées sur les lieux, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Des proches du défunt ont également été interpellés, selon des témoins. Au moment où nous quittons les lieux, des agents de la Croix Rouge qui n’ont pas voulu se prêter aux questions des médias évacuaient la dépouille mortelle à la morgue de Donka où seront faits des prélèvements pour déterminer les causes du décès.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info