Accueil » Société » Massacre du 28 septembre 2009: des avancées significatives de l’enquête…

Massacre du 28 septembre 2009: des avancées significatives de l’enquête…

A quatre mois du premier tour programmé de la présidentielle en Guinée, l’ancien chef de l’Etat de transition, le capitaine Moussa Dadis Camara a répété jeudi 11 juin sur RFI sa ferme intention de se présenter. Le capitaine Dadis vit toujours à Ouagadougou, où il avait trouvé refuge après que son aide de camp Toumba Diakité lui a tiré dessus à bout portant en décembre 2009. Mais Dadis Camara et ses anciens affidés portent une tache indélébile : le massacre de 157 personnes lors d’une réunion de l’opposition le 28 septembre 2009 dans le stade de Conakry. Une affaire qui connaît quelques avancées significatives depuis quelques mois.

Massacre d 28 septembreDepuis des mois, la justice guinéenne multiplie les actes dans l’enquête sur le massacre du 28 septembre 2009 à Conakry, et dans les crimes commis dans les jours qui ont suivi dans plusieurs camps militaires de la capitale. Un militaire – dont le nom n’a pas été révélé – vient d’être inculpé dans ce cadre.

Dès la fin 2009, Moussa Dadis Camara, lui, a affiché son mode de défense. Lors d’une première audition par la commission d’enquête internationale, il avait désigné son aide de camp Toumba Diakité, et d’autres subordonnés, comme seuls responsables… Se sentant lâché, Toumba Diakité, lui avait alors tiré dessus avant de prendre le chemin de l’exil.

Fin 2014, Dadis a été entendu au Burkina sur commission rogatoire guinéenne, mais en tant que témoin. La FIDH, partie civile dans ce dossier, souhaiterait qu’il soit inculpé, comme les autres cadres de la junte pour être interrogé sur le fond.

Ces derniers mois, trois nouvelles personnes ont été inculpées, dont le numéro deux de la junte à l’époque, Mamadouba Toto Camara, et quatre autres ont été entendues comme témoins. La procureure de la CPI, en visite a Conakry il y a quelques semaines, avait salué ces avancées dans la procédure. « Ça traîne trop », répond Thierno Sow de l’organisation guinéenne des droits de l’homme. La FIDH dans son dernier rapport espère un procès avant la fin de l’année.

Par RFI

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Les guinéens vous jouez avec le feu,demandez conseils aux Libériens,Léonais et Ivoiriens avant de faire face à vos ambitions égoïstes. De 1958 à nos jours il ya eu trop de tueries mais vous vous focalisez sur celles du 28 Septembre avec la complicité des occidentaux.Retenez une chose ces occidentaux vous lâcheront quand ça sera chaud.Le Prof Alpha aussi devrait être inquiété puis qu’il ya eu trop de morts sous son règne mais comme il a son réseau occidental dirigé par Kouchner, personne ne dit mot à la CPI. La CPI est un instrument des mafias occidentaux qui ont pour seul objectif piller les meilleures ressources humaines et naturelles de l’Afrique noire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info