Accueil » Libre opinion » Mon message au président Alpha Condé

Mon message au président Alpha Condé

A Monsieur le président de la république de Guinée !

Monsieur,

Alpha Conde le mondeVous venez de prendre une décision importante à propos de la gestion de l’électricité de Guinée. Que la compagnie Veolia-Seureca se charge désormais d’assurer la gestion de l’électricité de Guinée au détriment de la société d’Electricité De Guinée (EDG), c’est une excellente nouvelle. Vous auriez pu le faire depuis bien longtemps, comme vous le dites vous-même, d’ailleurs. Mais, dit-on, il n’est jamais trop tard pour bien faire. L’EDG était devenue une sorte de société familiale, et on se demandait si elle était réellement corrigible, ou remplaçable.

Monsieur le président !

Ce vendredi 19 juin, vous avez vous-même assisté à la signature du contrat avec la compagnie Veolia-Seureca, en compagnie des membres du gouvernement, et des représentants de la banque mondiale. Ce qui note l’importance de l’événement. Et comme toujours, dans de pareilles circonstances, vous faite un discours à la hauteur de l’enjeu.

Un discours à la hauteur de l’enjeu ? Absolument pas. Vous dites : « Dès mon investiture, j’étais convaincu que les services de l’eau, de l’électricité, des transports et du port, ne pouvaient pas être gérés par les guinéens. Donc je n’ai pas de complexe pour faire appel aux colons ».

Monsieur le président Alpha Condé !

En écoutant votre discours, on pourrait bien se demander dans quel monde vous vous trouviez avant d’accéder au pouvoir politique en 2010. C’est bien qu’avec votre âge, 77 ans, notre époque, l’époque de la globalisation vous échappe. Mais quand on pense que vous viviez en France pendant des décennies, on pourrait bien se demandez ce que vous faisiez dans ce grand pays de culture sans apprendre quelques rudiments de la culture du monde globalisé.

C’est-à-dire que nous avons du mal à vous suivre, Monsieur le Président. Vous nous dites que vous étiez convaincu dès votre investiture que bon nombre de services guinéens ne pouvaient pas être gérés par les guinéens. Pourtant il y a peu de temps, et dans d’autres discours, vous disiez méconnaître les cadres guinéens, et que seul votre frère, Malick, pouvait vous guider dans ce sens, mais qui, selon vous, « malheureusement est décédé quelques jours seulement après votre investiture à la présidence ».

Monsieur le président de la république de Guinée !

Aussi, vous dites n’avoir pas de complexe pour faire appel aux colons. Vous êtes tellement du siècle dernier, que vous vous séparez difficilement de ses vocabulaires.

Les colons ne sont plus en Guinée depuis 1958. Et depuis cette date, et encore plus loin, le monde s’est globalisé. Le socialisme a disparu en laissant un environnement économique propice au libre-échange, au libéralisme économique. Les colons ne sont plus les colons, et les colonisés ne sont plus les colonisés. Il y a plutôt des échanges commerciaux entre Etats, entre particuliers.

S’il faut parler du complexe d’infériorité, ceci se trouve à votre niveau monsieur le président. L’ignorance engendre le complexe, et cela se note dans vos actions, dans vos discours, et dans vos vocabulaires.

Vous devez vraiment avoir le complexe quand vous vous décidez de vous jeter dans la politique de privatisation. Vous disiez devant les citoyens de la Haute-Guinée, le mois de mai dernier, que la deuxième république avait fait disparaître toutes les usines de la première république. Pourtant, la deuxième république n’y était pour rien. Les politiques de privatisation engagées par l’Etat guinéen, et presque imposées par les bailleurs de fonds d’alors, avaient des conséquences immédiates : les pertes d’emplois. Ce qui était logique, car le but était l’équilibre du budget de l’Etat.

La nouvelle compagnie Veolia-Seureca qui doit, dans les prochains jours, procéder aux politiques de restructuration dans le secteur de l’électricité de Guinée, aura bien à l’œil l’équilibre de son budget. Une décision qui imposerait de faire des sacrifices : des chômeurs, il y en aura, et même beaucoup. Ce qui est normal. Et c’est par cette normalité, ou cette manière, qu’il faut s’adresser aux électeurs de la Haute-Guinée : en leur disant la vérité, même en période électorale.

Monsieur le président Alpha Condé !

Le message qui vous adressé est la voix du patriotisme guinéen. Un patriotisme absolu, convaincu que seules la vérité et la transparence permettront à nos actions politiques d’avoir des résultats bénéfiques pour tous.

Je vous prie de me croire, monsieur le président de la république de Guinée, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Naby Laye Camara

Bruxelles

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

8 comments

  1. Merci Navy laye c’est pourquoi quand jenttand les gens disent ke les malinké ne reconnais jamais la défaite du président parceke c’est un malinké ça me fait mal je dit ke ya certains malinké ki voit et ki reconnais c’est pas un pouvoir malinké qui est là c’est plutôt un clan.alors ke dieu sauve la guinée et les guinéens. on croyait ke toute était réglé a l’arrivée d’alpha Condé mais on a compris ke c’est pas le cas je veux voir les malinké pareille comme vous monsieur Navy laye ke dieu vous aide la ou vous êtes.

  2. Le président là c’est un faut président ke dieu nous a donné tout ça c’est la faute a Konaté mais dieu va te payé ce ke tu nous a fait tu verra un faut général et un faut professeur on en a marre mare de vous.

  3. Hééé Alpha Ebola Condé mais quand tes’que tu vas comprendre les choses avec tes 77 ans mais comme tu es haineux tu vas jamais comprendre tu na prôné que la haine en Guinée depuis 2010 si non comment c’est possible que tu peux employé ce vocabulaire en disent au français qu’il sont des Colons ou c’est juste pour rappelé la nouvelle generation guinéenne qui ne veut plus savoir de ce qui s’est passé avant l’indépendance afin qu’il puissent batire leurs nation mais comme tu veux pas laissé la Guinée dans la paix c’est pour quoi tu te permet de dire de n’importe quoi

  4. Mon ami va payer ta facture.. Veolia ne pas venir pour donner courant mais pour que vous payer la facture .su EDG était honnête. Depuis que la Guinée a déjà son courant. …on critiques quand y’a pas courant’ maintenant pon critiques quand y’a le courant..

  5. NABY LAYE CAMARA CE QU’ONT VOUS DEMANDE SES PAYER LA FACTURE DE TES PARENTS SINON TU VA LES TROUVES DANS L’OBSCURITÉ ,VIOLAI EST VENU APPRENDRE NOS CADRE COMMENT GÉREZ ÉLECTRICITÉ ,METTONS LES HAINES A COTES L’EDG A MONTER SON INCOMPÉTENCE IL YA 27 ANS
    ONT PEUT PLUS NOUS CONVAINCRE POUR SA SI VOUS ETEZ FRÈRES A KABINET CAMARA EX DG EDG
    IL EST RESPONSABLE DE TOUT SES MALHEURS SES LUI QUI A DIT A LANSANA CONTE DE METTRE LES BLANC DEHORS Q ‘ IL PEUT GÉRER APRÈS TROIS MOIS DU DÉPART DES EXPATRIE BLANC SA ÉTÉ LA CATASTROPHE
    VOUS PARLEZ POUR PARLER SENS RÉFLÉCHIR ,SENS PENSE AU PASSE DE L’EDG JE ME DEMANDE QUEL UNIVERSITÉ QUEL INSTITUT OU ACADÉMIE VOUS AVEZ FRÉQUENTEZ ? PARCE QUE A TRAVERS VOTRE LETTRE JE VOUS TROUVE NUL NUL NUL

  6. Salut le prefe du mandiana a gaté de nos village kondianakoura,il coisi un president de distric qui n’aime pas de nos vieux et nos islam qui critique les gens,vraiment il nous soufre

  7. Salut mon president sil vous plai aider moi pour me sortir dans la soufrance,je connai que je suis aux fond d’aide si je na pas reusi avec mon president ça sera dificil pour moi,merci de me ropondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info