Accueil » Société » Massacre du 28 septembre : Dadis nie son implication pénale

Massacre du 28 septembre : Dadis nie son implication pénale

L’ex-chef de la junte militaire en Guinée reconnaît sa responsabilité morale et non pénale dans le massacre de plus de 150 personnes en 2009, à Conakry.

"

Dadis Camara conférence“En ce qui concerne la responsabilité pénale, elle est personnelle, individuelle. En l’état actuel de la procédure, il a dit qu’il ne reconnaissait pas les faits”, a déclaré l’avocat de M. Dadis Camara, Me Jean-Baptiste Jocamey Haba.

Également inculpé pour sa “responsabilité de commandement”, selon son avocat, Moussa Dadis Camara a à l’inverse “reconnu sa responsabilité morale”, “à l’image d’un père de famille qui répond des actes posés par ses enfants”, car il était chef de l’Etat et commandant en chef des armées au moment des faits, a révélé Me Haba.

Le capitaine Camara, en exil au Burkina Faso depuis 2010, a été inculpé le 8 juillet à Ouagadougou pour “complicité d’assassinats, séquestrations, viols, coups et blessures” par trois magistrats guinéens enquêtant sur le massacre d’au moins 157 opposants, perpétré le 28 septembre 2009 alors qu’il était chef de la junte militaire au pouvoir.

Ces trois magistrats l’ont pour la première fois interrogé sur le fond lundi, au cours d’une longue audition qui a duré de 9H00 à 20H00 (locales).

Le 28 septembre 2009, les forces de défense et de sécurité avaient battu, poignardé et tué par balles des opposants au régime militaire, rassemblés dans le plus grand stade de Conakry pour réclamer que le président autoproclamé depuis décembre 2008, le capitaine Dadis Camara, ne se présente pas à l’élection présidentielle.

Au moins 157 personnes avaient été tuées et plusieurs dizaines sont portées disparues depuis, selon un rapport de la Commission internationale d’enquête de l’ONU, qui avait conclu à la “responsabilité pénale individuelle” de plusieurs cadres de la junte, dont Dadis Camara.

De même source, au moins 109 femmes avaient aussi été violées dans ce stade et ses environs.

Moussa Dadis Camara a annoncé en mai son intention de se présenter à la présidentielle d’octobre en Guinée. Le chef de l’opposition Cellou Dalein Diallo, avec qui il a fait alliance, a dénoncé une “instrumentalisation de la justice”.

VisionGuinee.Info (avec la BBC)

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Dadis ne peut pas s’ensortir ses lui le commenditaire .lorsqu’il séra la Nous allons etalez les preuves gardé au secret

    • Lorsqu’il seras la nous seront pres a temoigner et montrer celui qui est venu recruter des illumo a macenta et n’zerekoré trois jour avant les faits jean marie doré l’a dejas temoigner sur rfi au lendemain des massacres rester tranquille puisqu’on connait encor les gens qui ont liberé les militaires qui ont eté pris au lendemain de l’attentat contre dadis et tiegboro

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info