Accueil » Société » Alpha Condé parmi les “petits présidents” qui menacent les journalistes

Alpha Condé parmi les “petits présidents” qui menacent les journalistes

A travers une infographie, Reporters sans frontières (RSF) recense des propos méprisants, injurieux, voire accusateurs ou racistes que des chefs d’Etat et de gouvernement ont tenus contre des journalistes. Des déclarations publiques contraires au principe de la liberté de l’information, qui illustrent les tensions auxquelles sont soumis les journalistes dont le seul tort est d’avoir exercé leur métier.

"

Alpha conde facebook“Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; et il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits”, écrivait Beaumarchais dans Le Mariage de Figaro. Aujourd’hui RSF dénonce les “petits présidents”, ceux qui choisissent de s’attaquer publiquement aux journalistes et aux médias plutôt que de répondre à la critique.

Informer peut se révéler une tâche périlleuse dans certains pays, et les journalistes dont les questions déplaisent ou dont les enquêtes s’attachent à mettre en lumière la corruption des pouvoirs publics peuvent s’exposer aux foudres des chefs d’Etat.

Certains ne tolèrent aucun désaccord, ni même aucun débat. D’autres associent systématiquement toute remise en cause à une opposition, un acte de sédition, un complot, une ingérence étrangère. D’autres encore, que l’on pourrait qualifier de “multirécidivistes”, semblent mener des campagnes de harcèlement contre un média ou un journaliste qui a l’art de leur déplaire. Enfin, il y a ceux qui ne se prononcent pas, car disposant d’un système de censure si efficace qu’il n’est nul besoin de rappeler à l’ordre les médias déjà mis au pas. De l’allusion discrète aux menaces de mort, les styles changent selon les région, mais l’objectif reste le même : museler l’information.

Alpha“Quand un chef d’État en exercice se permet des invectives contre les représentants des médias qui ne font que leur travail d’information, un cap est franchi, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Comment les journalistes peuvent-ils ensuite travailler dans des conditions sereines quand l’Etat, supposé leur garantir une protection, est incarné par une autorité qui les méprise, intimide, brime, récrimine, ouvrant ainsi la voie aux exactions impunies contre la presse ?”

Les exemples choisis soulignent, pour chaque région, les tendances dans les rapports entre le pouvoir étatique et les journalistes. Ces phrases qui individuellement peuvent sembler anodines, dénoncent ensemble le climat de tensions dans lequel les journalistes doivent travailler dans certains pays…Lire la suite sur Reporters Sans Frontières.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info