Accueil » Politique » Alliance Dalein-Dadis : ‘’Je ne sais pas ce que l’UFDG attend des FPDD’’, déclare Patrice Camara

Alliance Dalein-Dadis : ‘’Je ne sais pas ce que l’UFDG attend des FPDD’’, déclare Patrice Camara

Les réactions se multiplient après l’annonce du projet d’alliance entre le parti des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD) et l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Lors d’une rencontre à Ouagadougou, Dadis Camara et Cellou Dalein Diallo ont décidé de nouer une alliance politique en prélude à la présidentielle du 11 octobre prochain.

"
Dadis et Dalein

Dadis et Dalein

D’un point de vue stratégique, explique Patrice Camara de l’UNR, ‘’quand on va à une alliance, on pense aux objectifs à atteindre, pas pour simplement pour faire la une dans la presse’’.

Le numéro 2 de l’Union nationale pour le renouveau affirme que dès après l’annonce du mariage politique entre Dadis et Dalein, ‘’nous observons des démissions au sein de l’UFDG’’. Des démissionnaires qui n’approuvent pas sans doute la démarche adoptée par leur dirigeant, estime-t-il.

D’un point de vue électoral, analyse Patrice Camara, ‘’je ne sais pas ce que l’UFDG attend du parti des FPDD de Dadis. Car, on ne peut s’appuyer sur le vote ethnique’’. D’ailleurs, nuance-t-il, ‘’à supposer que dans la composition du peuple de la Forêt, on dit que les guerzés sont d’une minorité, je ne vois ce que cela peut rapporter à l’UFDG. C’est pourquoi je dis et je répète, dans cette affaire d’alliance-là, l’UFDG a tiré à terre’’.

‘’Quant à Moussa Dadis Camara, que cherche-t-il en s’engageant en politique ?’’, se demande notre interlocuteur. ‘’Veut-il qu’on parle de lui ? Il était en convalescence. Mais s’il a lui-même dit qu’il est prêt à répondre à la justice après son engagement politique, cela veut dire qu’il a terminé sa convalescence et doit à présent répondre dans l’affaire du massacre du 28 septembre’’, souligne le secrétaire général de l’UNR.

Mais dans cette affaire, conseille-t-il, il faut laisser la justice faire son travail et comprendre que la vitesse n’est pas forcement gage de réussite, estimant que ‘’si Dadis a été inculpé après son entrée en politique, c’est une pure coïncidence. Ce n’est nullement pas une instrumentalisation de la justice’’.

 Aissatou Diallo, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info