Accueil » Société » Massacre du 28 septembre : ‘’Dadis est victime de ses propos‘’

Massacre du 28 septembre : ‘’Dadis est victime de ses propos‘’

Après la prise du pouvoir par la junte militant en décembre 2008, Ahmed Sékou Traoré s’est fait connaître en s’exprimant au nom de la jeunesse guinéenne. Depuis, l’homme n’a cessé d’apparaître aux côtés du bouillant capitaine Moussa Dadis Camara jusqu’à la tentative d’assassinat dont celui-ci sera victime.

"

dadis_camara_1_0Porté à la tête du parti des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement, Dadis a annoncé son retour en Guinée pour se présenter à l’élection présidentielle du 11 octobre. Et comme par hasard, il a été aussitôt inculpé par les magistrats instructeurs en charge du dossier du 28 septembre.

Selon Ahmed Sékou Traoré, vice-président de la délégation spéciale de Ratoma, Dadis est victime de ses propos. ‘’Il a été le premier à inviter les Nations Unies à venir faire les audits sur les massacres du 28 septembre. Dadis a été le premier à tenir des propos qui nous inculpaient. Quand quelqu’un vient se plaindre pour dire tes enfants ont cassé chez moi, tu dis calmez-vous je vais vous rembourser. Cela veut dire quelque part tu assumes la responsabilité de ce qui s’est passé‘’, déclare M. Traoré, membre du comité central du Rpg Arc-en-ciel.

La venue de la Cour pénale internationale en Guinée ne doit point suspendre, affirme-t-il, puisque, insiste-t-il, ‘’Dadis a été le premier à dire j’invite les Nations Unies à venir nous auditer. Et nous savons tous que l’institution juridique des Nations Unies, c’est la CPI’’.

Dès après l’inculpation de Dadis, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo a déploré l’instrumentalisation de la justice guinéenne à des fins politiques. Mais pour Ahmed Sékou Traoré, il faut plutôt remercier le président Alpha Condé. ‘’On a vu ce qui s’est passé au Mali, l’ex-président de la junte Sanogo est en prison. Qui peut empêcher la communauté internationale de pêcher Dadis à partir de Ouaga. En Guinée, Alpha Condé prend toutes ses responsabilités afin d’éviter qu’un fils de la nation soit livré à la honte, et moi je lui dis merci‘’.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Mon frere Djiwo ce n’est pas la cpi qui a enfermée le Général Sanogo du Mali,c’est la justice Malienne qui a enfermée Sanogo.Concernant le cas de Dadis nous comprennons automatiquement que c’est la justice guidée par les politiques…

  2. Ahmed tes analyses sont parfois pertinentes mais reconnaissons que dans cette affaire la justice est téléguidée par le Prof Alpha et son Clan ( Kouchner,Soros et Blair ) mais le terrain va commander la suite.

  3. Ha ! Ha ! Ha des gens qui ont tromper et mettre à la gâchis la fortune de leur parents pour cause d’étudier mais en leurs retour c’était pour tromper mettre les parents en arrière pour faire perdre tout les carhismes dont les parents ont cherchent au près de leurs aïeux ceux là seront continuellement maudits par leurs actes parceke ils n’ont jamais été à la place de leurs aiux

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info