Accueil » Société » Excès et crimes commis par les forces de l’ordre : réaction de la mouvance

Excès et crimes commis par les forces de l’ordre : réaction de la mouvance

Dans un rapport publié jeudi, Human Rights Watch note que certains membres des forces de sécurité ont fait usage d’une force létale excessive, ont adopté des comportements abusifs et ont affiché un manque de neutralité politique lorsqu’ils sont intervenus dans des manifestations en avril et mai 2015, organisées par  l’opposition en raison des élections.

police-anti-emeute_guineeLe même document souligne que des membres des forces de police ont été fréquemment impliqués dans les abus, ce qui révèle l’urgente nécessité d’établir les responsabilités, d’améliorer les responsabilités du commandement et de former le personnel.

Durant les protestations organisées par l’opposition à Conakry, peut-on lire dans ledit rapport, au moins deux manifestants ont été tués et 146 personnes ont été blessées, dont 37 blessées par balle. Et à de nombreuses reprises, des policiers et, dans une moindre mesure, des gendarmes ont fait usage d’une force excessive, ont battu des individus qui ne présentaient aucune menace apparente et ont détruit des biens.

Les auteurs du document précisent que des agents de la force publique se sont également livrés à un comportement non professionnel, notamment à du vol et du banditisme. Des témoins et des victimes ont raconté que les membres des forces de sécurité ont volé des téléphones portables et de l’argent, ont fait main basse sur des marchandises dans des petits commerces, ont cassé des pare-brises, ont coupé des arrivées d’eau dans des communautés et ont jeté des denrées alimentaires, des ordures et des effets personnels dans des puits.

Interrogé vendredi par la radio Lynx Fm, le secrétaire permanent du Rpg Arc-en-ciel s’est abstenu de tout commentaire. “Je ne peux pas dire si c’est ou si ce n’est pas vrai. Mais quoi qu’il arrive, s’il y a eu un cas de victime, un blessé ou un mort, c’est un de trop dans ce pays”, déclare Dr. Saramady Touré, ambassadeur de la Guinée au Canada.

L’opposition dénombre dans ses rangs 64 morts durant les violences enregistrées lors des manifestations. “C’est possible, mais je ne peux pas le confirmer ni l’infirmer. Ce qui reste clair, c’est que chaque cas de victime est un cas de trop. C’est ça mon point de vue”, assume-t-il. Toutefois, ce cadre du parti au pouvoir invite l’opposition à privilégier le dialogue à sa position parce que la rue n’a jamais rien réglé. Ça ne peut pas régler les questions”.

Il rappelle que la vertu du dialogue est reconnue dans toutes les démocraties. “C’est par cela seulement que nous pouvons aboutir à des solutions. On va aller dans la rue où il y aura une victime innocente qui va être attaquée et on va détruire son bien ou sa personne physique. Après on va s’asseoir autour de la table pour dire qu’on se donne la main. A quoi ça sert ?”, s’interroge le docteur Touré.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Je suis d’accord avec le rapport de Human Right Watch, la formation de la police est une necessité imperative parce que c’est la force la plus proche des populations, Il faut que les forces de l’ordres connaissent qui les responsabilité qui incombent et cela passe par la formation des agents. Mais il faut aussi que l’opposition eduque ces militants, les militants de l’opposition ne font pas la difference entremarche et meeting, tout ça veut dire casse chez eux. beaucoup de nos freres qui n’ont rien avoir ont subient des dommages, on en parle pas. Je n’ai jamais vus un opposant dire a ces militants que ce que vous avez fait n’est pas bon, au contraire on les felicite. Donc ce rapport nous interpelle tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info