Accueil » Politique » Dissensions au sein du Parti de l’unité et du progrès : un autre congrès réclamé…

Dissensions au sein du Parti de l’unité et du progrès : un autre congrès réclamé…

Un congrès électif qui se termine pas des coups de poing n’honore pas un parti politique. C’est pourtant ce qui est arrivé le weekend dernier lors du renouvellement de l’équipe dirigeante du Parti de l’unité et du progrès (PUP) du défunt président Lansana Conté.

"
Cheick Amadou Camara

Cheick Amadou Camara

Mardi 4 août, des responsables du PUP, dont Cheick Amadou Camara, candidat malheureux à la présidence du parti ont animé une conférence de presse ce mardi à Conakry.

Selon l’ancien ministre de l’Economie, les travaux du congrès du parti de Lansana Conté avaient pour objectifs le toilettage des textes fondamentaux et l’élection des cadres nationaux du parti dont le président. ‘’Comme prévu dans le programme établi, les travaux se sont déroulés normalement le premier jour’’, indique Cheick Amadou Camara.

Malheureusement, regrette t-il, ‘’dans l’après-midi du vendredi 31 juillet 2015 réservé à l’élection du président du parti et des autres responsables nationaux, à la grande surprise des participants, le comité ad hoc a, au lieu de présenter dans la salle du congrès l’urne et les bulletins des candidats, commencé à annoncer les chiffres inventés ailleurs’’.

Cet ancien collaborateur du général Conté accuse les membres du comité ad hoc d’avoir violé les dispositions du statut et reglèment du parti qui indiquent clairement que le vote se fait par bulletins secrets ou à mains levées. Conséquence, raconte M. Camara, ‘’les congressistes désagrément surpris ont vidé la salle avant même que les organisateurs ne finissent de donner leurs résultats. Et l’élection n’a pas pu avoir lieu’’.

A l’en croire, le Parti de l’unité et du progrès se retrouve aujourd’hui sans président encore moins de cadres nationaux. ‘’Mais le matin du 1er août, nous avons regretté la présence massive de policiers devant le siège du parti pour empêcher les militantes et militants d’y accéder’’. Cheick Amadou Camara récuse le comité ad hoc et exige ‘’l’organisation d’un congrès responsable et démocratique conformément aux statut et règlement intérieur du parti dans un délai raisonnable’’.

Boussouriou Doumba, pour Vision Guinee.info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info