Accueil » Politique » Un député de l’UFR déçu du ministre Damantang Camara

Un député de l’UFR déçu du ministre Damantang Camara

Saikou Yaya BarrySaïkou Yaya Barry était très en colère contre le ministre Damantang Albert Camara lors de l’assemblée générale de son parti samedi 8 août. Le député de l’Union des forces républicaines (Ufr) se dit déçu de la dernière sortie médiatique de cet homme en qui il avait pourtant beaucoup confiance et qu’il pensait appartenir à une nouvelle génération de cadres guinéens. Hélas !

"

‘‘C’est la mauvaise foi de l’intelligentsia guinéenne qui m’écœure’’, se lâche l’honorable Barry à l’entame de sa communication. ‘‘En voyant la réalité de ce qui se passe sur le terrain, ils se refusent de donner l’exemple à ceux qui viendront après eux. C’est ça, le problème fondamental en République de Guinée’’, poursuit l’orateur.

Ce que n’arrive pas à digérer Saikou Yaya Barry, c’est surtout le fait pour le pouvoir qu’il y a 28 délégations spéciales sur l’ensemble du pays. Or, de l’entendement du député Ufr, la commune rurale de Sangarédi est dirigée par une délégation spéciale.

‘‘Comme on parle de commune rurale, il faut reconnaitre qu’à Sangarédi, c’est une délégation spéciale qui est là. C’est pour vous prouver encore la malhonnêteté intellectuelle de certains cadres du pays, en faisant des déclarations de ce genre dans les médias’’, fustige-t-il.

La deuxième préoccupation de Saikou Yaya Barry, c’est le problème des mêmes conseils communautaires ou communaux dont parlent les acteurs politiques aujourd’hui.

‘‘Vous n’êtes pas sans savoir que l’histoire a retenu qu’en Guinée, il y a eu des élections communautaires en 2005. Et ce sont les partis politiques qui ont concouru à la mise en place des conseillers communautaires à la base. Il y a eu des résultats. Et ce sont ces résultats qui ont mis ces conseillers communautaires qu’on appellera désormais conseillers communaux’’, rappelle l’honorable Barry qui s’interroge ‘‘comment le porte-parole du gouvernement peut-il affirmer qu’il serait difficile de changer parce que ce sont des chefs de village, ce sont des chefs traditionnels qui sont au niveau de ces communes rurales ? Est-ce là une vérité ?’’, se demande-t-il.

Pour Saikou Yaya Barry, cela n’est que du faux et usage du faux. Et c’est même grossier. C’est pourquoi il en appelle à une honnêteté intellectuelle des cadres du pays.  ‘‘Je me suis levé contre ça, parce qu’il faut qu’on soit honnête dans ce qu’on affirme. A défaut de cela qu’on évite alors d’affirmer du n’importe quoi, surtout quand on est à une responsabilité aussi élevé de la vie d’une nation. Je suis vraiment déçu, parce que c’est une personne en qui j’avais beaucoup confiance, que je pensais appartenir à cette autre génération de cadres loin des considérations de cet ordre’’, se désole le député.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info
00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. A l’UFR c’est l’orgueil qui les fatigue.

  2. ce mr. est le fode oussou de l ufr. ils sont nuls en politique. le prof, alpha va vous manger en politique. continue a crier dans les quartiers de conakry comme des YAGUI TAARE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info