Accueil » Politique » Reprise des manifestations de rues : l’UFR pourrait ne pas y participer…

Reprise des manifestations de rues : l’UFR pourrait ne pas y participer…

Vraisemblablement, l’Union des forces républicaines (Ufr) de Sidya Touré pourrait ne pas prendre part à la reprise des manifestations de rues annoncée par ses pairs de l’opposition républicaine au sortir d’un conclave tenu vendredi 7 août dernier au siège de l’Ufdg.

"

Manif1Les opposants au régime de Conakry motivent leur décision par ‘‘le refus’’ de l’Exécutif à prendre en compte un certain nombre de leurs revendications.

Interpellé sur la participation ou non de sa formation politique à ces manifestations, l’honorable Babara Fofana de l’Union des forces républicaines (Ufr), indique ne pas être en mesure de se prononcer sur le sujet pour le moment.

Selon le député, c’est après une réunion du Bureau exécutif du parti que l’Ufr se déterminera sur sa participation ou non à ces manifestations qui débuteront le 17 août prochain.

‘‘Ce que nous demandons et qui est fondamental, c’est qu’il faut que l’unité de l’opposition soit sauvegardée. Elle est extrêmement importante, cette unité. Parce que les revendications que nous posons n’intéressent pas seulement un parti. C’est l’ensemble des partis. C’est le pays que nous défendons. Donc, si cette unité n’y est pas, c’est un danger. Moi, je dis que dans tous les cas, nous allons écouter les arguments’’, précise l’opposant Fofana.

‘‘Ce qu’il faut dire, poursuit l’orateur, c’est que les manifestations que nous avons organisées antérieurement ont coûté la vie à un certain nombre de jeunes, avec des résultats extrêmement négligeables. Il n’y a rien eu pratiquement. Tous les problèmes fondamentaux pour lesquels nous avons fait des marches, sont encore entiers’’.

‘‘Est-ce que nous n’allons pas chercher une autre solution ? Parce que la marche, je pense même que ça fait plaisir aux forces de l’ordre qui, lorsqu’il y a une marche, en profitent pour prendre des gens même dans leurs maisons. Et quand vous voulez qu’on libère votre fils, vous êtes obligé de payer 500.000 ou 1.000.000. Aujourd’hui, c’est même devenu une traite pour certains. Il s’agit pour l’opposition de s’asseoir pour adopter une stratégie capable de changer les choses, capable d’amener la transparence. Ce n’est pas nécessairement la marche dans la rue’’, soutient-il.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee. info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Desormais UFR n’est plus de l’opposition, il rejoint les CENTRISTES de Jean Marie Doré quiest fatigué d’être permanament à l’opposition.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info