Accueil » Société » Pourquoi l’Assemblée nationale ne bouge pas pour sauver le soldat Ousmane Gaoual ?

Pourquoi l’Assemblée nationale ne bouge pas pour sauver le soldat Ousmane Gaoual ?

Depuis lundi dernier, le député de l‘UFDG Ousmane Gaoual Diallo est à la Maison centrale de Coronthie en attendant son procès qui doit s’ouvrir jeudi prochain. Interrogé par la radio Espace Fm, le juriste Mohamed Camara déclare que l’accélération qui a caractérisé la mise en branle de la machine judiciaire devrait contenir un procès équitable, même s’il estime le dossier a été fortement politisé.

"

Ousmane Gaoual justiceL’analyste politique ne comprend les raisons de la perquisition du domicile privé du député Ousmane Gaoual Diallo. “Comment peut-il y avoir une sorte d’opération de perquisition domiciliaire, selon ce qu’affirme le camp d’Ousmane Gaoual, avec des tirs sporadiques pour inquiéter sa famille et son voisinage en terme de trouble anormal de voisinage ?‘’, s’interroge Mohamed Camara.

Et quand il y a une procédure de citation directe qui s’appelle la flagrance, indique-t-il, “l’accélération qui a caractérisé la mise en branle de la machine judiciaire devrait contenir un procès équitable. Mais l’une dans l’autre, je pense que c’est fortement politisé‘’.

Selon le juriste,, vu que les députés ne sont pas en session parlementaire, il serait sage de la part de l’Assemblée nationale de mettre en application le dernier alinéa de l’article 65 de la constitution, qui indique clairement que l’Assemblée nationale peut suspendre toute procédure en terme de poursuites et de détention préventive d’un élu du peuple.

Jusque-là, l’Assemblée nationale n’a pas réagi au cas Ousmane Gaoual Diallo. La semaine dernière, des députés de l’opposition soupçonnant des manœuvres en cours pour lever l’immunité parlementaire du député sont allés à la rencontre du président de l’Assemblée nationale, Kory Koundiano.

‘’Nous avons reçu une information claire. Kory Koundiano et les membres du Rpg Arc-en-ciel, sont dans la logique de vouloir lever l’immunité parlementaire d’Ousmane Gaoual. Mais la décision qu’ils vont prendre à l’intérieur sans nous associer est nulle et de nul effet’’, indiquait Fodé Oussou Fofana, le président du groupe parlementaire des Libéro-démocrates au sortir de la rencontre qui n’a pas fait bouger l’Assemblée nationale.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. L’assemblé nationale n’a pas pour rôle de défendre la violence d’un citoyen quel qu’en soit sa position sociale,politique ou religieuse,cette publication est insensée et nulle.Celui qui fait ces genres de publication n’a qu’à revoir sa façon d’analyser les faits.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info