Accueil » Politique » Cas Ousmane Gaoual Diallo : les quatre dispositions prises par l’opposition

Cas Ousmane Gaoual Diallo : les quatre dispositions prises par l’opposition

L’opposition républicaine s’est retrouvée mercredi au Quartier général de l’UFDG. Il état question de prendre des mesures sur le dossier concernant Ousmane Gaoual Diallo, détenu à la Maison centrale de Conakry depuis lundi et donc le procès s’ouvre jeudi. 

"

oppositionLors de la rencontre, quatre dispositions ont été prises par l’opposition. Premièrement, une délégation se rendra au Bureau de l’Assemblée nationale pour attirer à nouveau l’attention de cette institution républicaine sur le cas du député Ousmane Gaoual Diallo, poursuivi pour “coups et blessures”.

Deuxièmement, selon le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla, “nous allons également envoyer une délégation au niveau du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme en Guinée. Là aussi, nous allons évidement attirer l’attention de cette institution internationale sur cette violation grave des droits d’un citoyen et la politisation à outrance d’une procédure judiciaire qui est en train de connaître des dérives qui peuvent malheureusement avoir des conséquences politiques”.

Troisièmement, l’opposition entend effectuer une visite à la Maison centrale de Conakry : “Nous allons rendre visite au détenu lui-même pour voir quelles sont ses conditions d’incarcération, est-ce qu’Ousmane Gaoual Diallo est bien entretenu ? Est-ce qu’il n’y a pas d’atteinte à son intégrité physique ? Nous allons nous assurer que tout ceci se fait dans les règles de l’art”, indique le porte-parole de l’opposition.

La quatrième disposition consiste à rencontrer le ministre des Droits de l’homme. “Il est aussi l’interface entre les autorités du pays et les citoyens pour voir là aussi dans quelle mesure un lobbying peut être exercé”, souligne l’honorable Sylla.

Après toutes ces démarches, signale-t-il, “nous espérons que des dispositions seront prises pour élargir le député Ousmane Gaoual qui est illégalement incarcéré de manière à ce que la suite de la procédure se passe dans le calme”. Et au cas où elles n’aboutissaient pas, note-t-il, “nous nous retrouverons de nouveau pour prendre de nouvelles dispositions pour qu’encore une fois la justice soit effectivement rendue dans cette affaire”.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

  1. Sylla tu commences encore tes bavures. Tu crois que ces ménaces proférées éffrayent les guinéens? On vous connait, vous êtes des chats, rien que de l´air dans la bouche. Si vous afrontez le gouvernement vous allez le regrétter. Ousmane Gaoual est un délinquant Independant, il commet un délit de genre, au lieu d´appuyer le gouvernement pour lui corriger, vous exigez sa libération. Quelle démagogie de votre part? Je souhaite que ce Monsieur soit jugé et condamné pour sa forfaiture, pour servir d´exemple aux autres députés. Ils ont l´humilité, mais cela ne veut pas dire qu´ils sont au dessus de la loi. Vous avez raison, si c´était au temps du régime militaire, ce délinquant allait croupir en prison, et vous alliez rien faire, mais avec Alpha condé, on est libre de dire ce qu´on veut, mais ne dépassez pas les bornes, car n´oubliez pas que vous êtes tous des apprentis en politique par rapport au professeur.

    • Et pour les forfaitures de ton professeur et de ton député Damaro qui a le sang des victimes du Camp Boiro sur ses main. N’oublie pas les tueries de Zogota, de Womé , de l’axe. Tu dit du n’importe quoi. Les sanguinaires que tu soutiennes ont leurs placards remplis de cadavres. Donc ,tu as intérêt à la fermer

    • Treston tu es mauvais deh…Tu dis quoi ?ce sont des chats.?.lol….!!!

  2. Voilà maintenant les bonnes décisions prises par l’position,c’était au moins,pas tout à fait exact la voie à suivre au lieu de mettre des fainéants dans la rue pour perturber les activités des gens.

  3. C’est la seule procédure normale qu’ils envisagent. Mais le mieux c’est de ne pas se munir des militants en allant voir le député à la maison centrale, sinon ça pourrait dégénerer avec les agents de force de l’ordre. Aussi ils doivent exiger à l’assemblée la protection du député, puisqu’en dehors de toute considération politique, Ousmane Gaoual reste un Élu du Peuple de Guinée, mais cela ne doit pas passer par la violence.

  4. intervenons sans qualifier a plus forte raison insulter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info