Accueil » Société » “On voulait utiliser Diouldé pour atteindre Ousmane Gaoual Diallo”, selon Me Béavogui

“On voulait utiliser Diouldé pour atteindre Ousmane Gaoual Diallo”, selon Me Béavogui

Les avocats d’Ousmane Gaoual Diallo ont plaidé aujourd’hui devant le Tribunal de Mafanco pour que le député soit libéré. Jugé pour “coups et blessures volontaires, injures publiques, violences et diffamation” sur Mamadou Diouldé Diallo de la société Tané corporation, le procès s’est ouvert à l’absence du plaignant.

"

GaoualSelon les avocats à la défense, “il n’y a pas de flagrant délit”, comme le prétend le procureur, “car les faits se sont produit le 1er août et le député a été mis aux arrêts le 10 du même mois”. Or, notent-ils, le flagrant délit, “c’est lorsque les faits viennent de se produire ou dans les 24 heures qui suivent l’infraction”.

A la barre, Ousmane Gaoual Diallo a expliqué sa version des faits en ces termes : “J’ai fait plus d’un quart d’heure, ses collaborateurs sont arrivés. Je n’ai pas constaté de blessures sur lui et personne de ceux-là n’a constaté de blessures au moment où je quittais les lieux. Je suis surpris de voir ces blessures sur des sites internet”.

Aux dires de Maître Saliou Béovogui, le procès du député en flagrant délit est une “affaire banale”. A l’en croire, “on voulait utiliser Diouldé pour atteindre Ousmane Gaoual Diallo parce que c’est un député de l’opposition qui prend positions. Dans cette affaire, il n’y a pas eu ni coup, ni blessure. Ce qui justifie d’ailleurs l’absence de Diouldé au procès”.

L’avocat à la défense affirme que son client a été piégé, sans fournir de détails. “On a piégé Ousmane Gaoual Diallo. Pendant 2 ans, il a payé la caution sans avoir son véhicule (de commandement). C’est seulement en Guinée qu’on peut donner des marchés de gré à gré à Diouldé”, dénonce Me Béavogui.

Avant de poursuivre un député, il y a des procédures à respecter et l’immunité parlementaire d’Ousmane Gaoual Diallo n’est pas encore levée, font-ils remarquer à la barre. En conséquence, plaident les avocats, le député Ousmane Gaoual Diallo doit bénéficier d’une libération provisoire et rentrer avec eux.

La présidente du Tribunal, Djénabou Doghol Diallo promet de répondre aux avocats mais seulement lors de la délibération finale, à la fin du procès. L’audience est suspendue et reprendra à 16h30.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

6 comments

  1. Alpha Conde est un fils de pute !

  2. Tout les militants Ufdg sont des mal née

    • Tu sais, comment toi tu es née ? Tu es mal éduqué bangs. Mon éducation ne me permet pas de te répondre mot à mot. N’oublie pas que des milliers de personnes lisent ces commentaires. Je leur laisse le soin de te juger étant un militant du RPG

  3. Maitre beav il fo racroché la robe tu as passé à coté gaoual a bléssé et a fuit pendant con le cherchait les marchés cè pas toi qui doit jugé ça

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info