Accueil » Politique » Voici pourquoi la Céni a rehaussé la caution de la présidentielle à 800 millions

Voici pourquoi la Céni a rehaussé la caution de la présidentielle à 800 millions

Me Salif Kébé de la CéniLa Commission électorale nationale indépendante (Céni) vient de rendre publique la caution à payer par tout candidat engagé dans la course pour la présidentielle du 11 octobre prochain. Ce montant se chiffre à  800 millions de francs guinéens, contrairement à 400 millions en 2010.   

"

En conférence de presse ce vendredi 14 août, le directeur du Département juridique de la Céni et par ailleurs  porte-parole de l’instance électorale a tenté tout d’abord de justifier la majoration à 100% de la caution de participation à la présidentielle.

Selon Me Salif Kébé, le cautionnement est proposé au président de la Céni par une commission financière composée d’un représentant de la Céni elle-même, d’un représentant du ministère de l’Economie et des Finances, d’un représentant du ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, ainsi que les représentants des partis politiques désireux de s’engager aux élections et de travailler avec la commission financière.

‘‘Cette commission a siégé et discuté de plusieurs aspects de ce cautionnement. C’est vrai que nous sommes passés par les formes d’idées qui peuvent militer d’abord pour deux principes : le premier étant de permettre la participation d’un plus grand. Le deuxième, tenant compte du fait que la présidentielle est une élection majeure pour notre pays. Donc, ne pas ouvrir la porte à n’importe quel candidat’’, a-t-il indiqué.

Une partie de ce cautionnement sera restituée à aux candidats qui auront engrangé 5% au cours de la présidentielle. La seconde partie vient en remboursement des frais de confection des bulletins, leur rapatriement jusqu’à leur distribution sur l’ensemble du territoire national.

L’économie guinéenne, en cette année électorale, est déclarée être en récession. Et c’est au même moment que la Céni a revu la hausse la caution à payer. Sur la question, le juriste, au nom de son institution, dit avoir remarqué qu’à cause de la crise économique internationale et de la crise financière qui a suivi, il y a eu une augmentation assez importante.

‘‘Le coût du papier a explosé pratiquement. Donc, pour faire des papiers sécurisés aujourd’hui, nous devons payer 3 fois ce que nous avons payé en 2010. Voilà un des aspects sur lesquels nous sommes allés. Nous avons trouvé que le papier coûte cher. L’encre coûte chère. La confection du bulletin nous est assez inabordable’’.

‘‘Le deuxième aspect dont nous avons fait cas, énumère le conférencier, c’était de voir dans la sous-région quelles sont les pratiques en matière de cautionnement. Nous avons vu pratiquement que tous les pays, comme le nôtre, qui étaient à des proportions mêmes que 2010, avaient fait l’objet d’une augmentation importante. Nous avons qu’au Bénin, c’était 100 millions de FCFA. Ce qui fait pratiquement plus d’un milliard de francs guinéens. En Côte d’Ivoire, ils étaient à 20 millions de FCFA. Au Sénégal, nous avons vu que c’était à 65 millions de FCFA. En RD Congo, c’était à 108.000 dollars. Donc, ces évolutions nous ont paru normales par rapport à l’évolution de l’Afrique sur le plan économique’’.

Le plafonnement du budget de la campagne est fixé à 20 milliards. Consciente qu’il y a des partis capables de payer jusqu’à 50 milliards, la Céni dit avoir relativisé ce montant pour élargir la chance à d’autres formations qu’elle estime trouver les 20 milliards.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bienvenue mon capitaine dans ton pays natal

  2. On aura tout vu .Des partis politiques qui finance un élection. Une CENI incapable et irresponsable!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info