Accueil » Politique » Sidya Touré, président de l’UFR : “la Guinée, notre pays, est malade, profondément malade”

Sidya Touré, président de l’UFR : “la Guinée, notre pays, est malade, profondément malade”

Sidya conventionLe président de l’Union des forces républicaines (UFR) a diagnostiqué les maux dont souffre la Guinée. Selon Sidya Touré, qui s’exprimait samedi lors de la convention de son parti, “la Guinée, notre pays, est malade, profondément malade, parce qu’atteinte d’un mal profond qui la ronge depuis près de six décennies, et qui s’est accentué ces 5 dernières années”.

"

L’ancien Premier ministre estime que le pays souffre de la maladie des « 3 i », mal qui a pour noms : “Incurie, Irresponsabilité et Incompétence des dirigeants qui sont, la plupart, à la base du malheur de notre pays, parce qu’incapables de faire profiter aux populations guinéennes les immenses ressources dont la nature nous a si généreusement dotés”, décrit Sidya Touré, qui ajoute qu’il s’agit là d’un “scandale sans nom qui n’a que trop duré et on en est fatigué”.

Sur le plan du respect des droits de l’Homme, Sidya Touré fait des reproches au régime d’Alpha Condé notamment le droit inaliénable de manifester. “Ce sont près de 70 personnes tuées et des milliers d’autres blessées, au cours des différentes manifestations organisées par l’opposition ces cinq dernières années, sans aucune suite judiciaire. Il est inacceptable que l’Etat s’érige en censeur des droits et devienne une véritable machine à tuer, dans l’impunité totale”, s’insurge le président de l’UFR.

Sur le plan économique, enchaîne-t-il, “notre pays connait depuis cinq ans une croissance si faible qu’elle n’est pas susceptible de faire reculer la pauvreté, à plus forte raison améliorer le niveau de vie de nos concitoyens”. Selon Sidya Touré, “là où nos pays amis et frères parlent d’émergence et se battent pour atteindre une croissance à deux chiffres, notre taux de croissance a chuté à -1%, le plus bas de l’histoire de notre pays”.

Que dire du tissu social de plus en plus fragilisé, déplore-t-il, pointant du doigt la mauvaise gouvernance. “Des nominations fondées sur aucune compétence, ou encore des conflits inter-communautaires orchestrés par le pouvoir, ont sérieusement sapé la cohésion sociale”, dira-t-il en substance, précisant que “ce sont les liens inter-communautaires qui ont toujours fondé la société guinéenne et ainsi assuré son équilibre”.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Sed toi qui est malade pas le pays
    Méme ta bouche est tordu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info