Accueil » Libre opinion » Le non-dit du retour de Dadis

Le non-dit du retour de Dadis

Captain Moussa Dadis Camara of Guinea gestures during a meeting with political parties and local people at the military camp Alpha Yaya Diallo in ConakryParadis et pouvoir, voici deux mots français de sept lettres commençant tous par la lettre P et qui semblent être à mon avis les deux mots les plus recherchés et les plus chers aux mortels. Le pouvoir serait la plus haute récompense d’ici bas et le paradis serait la plus haute récompense de là-bas haut.

"

Tout changement de pouvoir est une ouverture d’un boulevard de frustration. Les transmetteurs du pouvoir auront des frustrés, les receveurs ‘’non récompensés’’ auront des frustrés, les chercheurs du pouvoir (opposants) auront des frustrés et enfin ceux qui sont dans la prédisposition d’une éternelle victimisation resteront les éternels frustrés.

Se servir d’un homme public pour surmonter une frustration ou une victimisation, moi j’estime que cela consisterait à chercher à sacrifier l’homme pour une cause inavouée et égotiste. Celui qui ne comprend pas la frustration comme une cause indissociable au changement, est celui qui pense que l’inégalité entre les hommes sur terre est une injustice de Dieu et non une agréabilité et une indispensabilité de la vie sur terre. Les hauts et les bas sont complémentaires dans le quotidien du mortel, il faut juste savoir concilier les deux. Sans cette conciliation des épreuves de la vie, on peut être sûr de ne pas encore être prêt à affronter les aléas de la vie. L’intelligent, est celui qui réalise  qu’entre le bas et le haut, il y a des escaliers à franchir.

Le choix de Dadis pour la présidence du FPDD est-il une conviction ou cache-t-il une cause inavouée ? Ne trompons pas une seconde fois Dadis ! D’un côté, c’est l’UFDG qui force une alliance contre nature avec le FPDD et de l’autre côté c’est le FPDD lui-même qui se cache derrière une identité inavouée en espérant faire de Dadis le chemin et l’aboutissement.

Par ailleurs, la politique aux politiciens, la religion aux religieux. Pas d’amalgame ! Qu’on ne fustige pas les religieux parce qu’on est victime d’une situation… Connaitre Dieu, c’est accepter sa situation. Jeter la pierre aux religieux, jusqu’à les traiter de « de faux et de personnes qui n’ont pas encore rencontré la vraie face de Dieu », consisterait à les rendre à mon avis, responsables de notre situation.  Rendre un homme responsable de notre situation, c’est associer Dieu. Les jésuites ne disent-ils pas : « Ne jugez pas, vous ne serez pas jugés » ? En réalité, un homme qui a accepté  Dieu dans sa vie sait que la sagesse réside dans cette phrase de deux mots : “Tout Passe”.

Réclamer le retour de Dadis par amour est une preuve d’amour. Cependant, réclamer le retour de Dadis pour un intérêt inavoué est une preuve d’égoïste. A Dadis donc, de réaliser qu’il ne doit pas être un chemin par lequel  certains cherchent à passer pour changer d’escalier social.

Pr. Guillaume Hawing.   

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

7 comments

  1. Mon frère,si tu na rien a faire,va te chercher quoi faire,si non cette publication na aucun sens

    • Analyse nulle et non effet !
      Si Dadis ne s’était pas lancé en politique , il n’allait pas suciter au temps d’attention. Alpha Condé l’a utiliser en 2010 et en 2013 sans rien lui donner en retour et maintenant il se tourne vers ses adversaires pour lui rendre la pièce de sa monnaie . Ne pouvant plus le manipulé, Alpha Condé fera tout dans la discrétion pour l’empêcher d’entreprendre une quelconque initiative pour donner un coup de main à ses adversaires politiques

      • Jaloux….!! Tu vas mourir ici avec ta haine ds ton coeur parce que ni ton petit cellou ni ton petit dafis ne seront aux affaires cette anne ou en 2020…..Tu vas pleurer ts les jours…..

    • Vous pouvez dire que cette analyse est sans effet (sur vous bien entendu) parce qu’elle ne sert pas vos intérêts. Mais vous ne pouvez pas la traiter de nulle parce que vous, vous ne l’avez pas compris.

  2. Bon Dieu cet auteur est fou, il mélange tout et ne dis rien au fond, est ce un autre soldat du maudit président? Arrêtes d’écrire mon frère

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info