Accueil » Libre opinion » Alpha, la Guinée et la présidentielle : on se dirige vers une nouvelle mascarade

Alpha, la Guinée et la présidentielle : on se dirige vers une nouvelle mascarade

GregoryMathieu-600x300L’élection présidentielle en Guinée sera organisée le 11 octobre, très bientôt donc, et dans un climat politique excessivement tendu. Il conviendrait donc que les acteurs internationaux se penchent sur cette question et évaluent le niveau de préparation de la Guinée, ainsi que les éventuelles conséquences explosives qui pourraient découler d’un scrutin contesté. 

"

Un dispositif d’observateurs européens

De nombreuses organisations internationales s’élèvent face aux manquements de la présidence d’Alpha Condé concernant le respect des droits de l’homme et de la corruption au sein de l’administration guinéenne. Les accidents qui ont émaillés les dernières manifestations pacifiques et pro-démocratiques, ainsi que l’absence de réponse de l’Union européenne (UE), montre le désintérêt de l’Europe dans ce qui pourrait conduire à un conflit ethnique aux conséquences désastreuses.

Aujourd’hui, un enjeu de taille se dresse en Afrique – en sus de la crise d’Ebola, en passe d’être réglée, mais qui a été marquée par l’implication tardive de l’UE. Sera-t-il cette fois trop tard pour sauver la démocratie en Guinée ? On a bien vu avec le Nigéria lors des dernières élections présidentielles de mars 2015, que lorsque l’UE s’implique, elle a permis une passation de pouvoir sans corruption ni violence.

Voici un souhait qui, dans les faits, semble relever du vœu pieu, voire de l’essai de science-fiction. Car peu nombreux sont les décideurs européens qui s’intéressent à cette élection dans ce pays lointain, mais pourtant détenteur de ressources naturelles.

En juin dernier, l’UE avait dépêché à Conakry une mission exploratoire sur la nécessité de déployer des observateurs européens en Guinée, mission dirigée par un certain Marco Morettini. Un signal fort, n’est-ce pas ! Le parlementaire européen Mark Demesmaeker a questionné la Commission sur les résultats de cette mission et son rapport, mais il nous faudra sans doute encore un peu de patience estivale pour lire l’analyse de la Commission européenne sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, une procédure de recrutement d’observateurs a été ouverte le 13 juillet et s’est terminée le 27 du même mois.

Le système Condé

Voilà, le dispositif de veille démocratique est là. Tout ira bien et dans le calme. En outre, nous pourrons sans doute compter sur la présence parmi les observateurs de députés européens tellement rompus à la pratique électorale qu’ils pourront déceler dans la seconde toute anomalie dans l’organisation des élections.

Nous tenons ici à rappeler qu’Alexander Lambsdorff, chef de la mission européenne en 2010, avait reconnu la victoire d’Alpha Condé sans y trouver trop à redire. Cristian Preda avait lui été plus critique dans son rôle de chef de mission lors des législatives de 2013. Néanmoins, il est bon de rappeler que la Ceni (Commission électorale guinéenne indépendante) était en charge des élections présidentielle et fut dirigée à l’époque par un des hommes de confiance de Condé, Lounceny Camara, et que ce dernier vient de purger une peine de prison pour fraude électorale et corruption.

Cependant, Camara n’est plus en charge de la Ceni, après son éviction suite à sa condamnation et emprisonnement. La plus grande préoccupation pour les Guinéens, et qui devrait également l’être pour la communauté internationale, consiste dans le fait que la Ceni soit toujours dirigée par des alliés de Condé. Il n’y a aucune chance pour que l’élection présidentielle soit libre ou équitable si elle est supervisée par les hommes de main du président sortant.

En Europe et aux USA, il n’est pas certain que la date des élections en Guinée soit un vrai sujet de conversation, voire de préoccupations. Alpha Condé a de la manière la plus cynique du monde été reçu dans les cénacles internationaux pour évoquer la crise Ebola, main tendue pour solliciter de l’assistance et de l’aide… utiliser Ebola à des fins de relations publiques personnelles. Mais jamais personne ne lui a demandé dans ces mêmes foras s’il allait permettre l’organisation d’élections libres, transparentes et inclusives dans son pays.

Une future mascarade ?

La France, forte de son passé colonialiste et de son influence toujours présente en Guinée, n’est que trop rarement impliquée dans ce débat, voire complètement absente. Il est facile ensuite de faire le lien entre la vieille amitié qu’entretiennent Alpha Condé et François Hollande, fort de leurs idéaux socialistes, pour expliquer le manque d’implication et de critique envers la présidence de 5 ans de Condé, qui a conduit la Guinée aux portes des pays les plus pauvres et corrompus du monde.

Or, ce qui se prépare est une mascarade. Quand on sait que des mineurs sont inscrits comme électeurs dans les circonscriptions pro-Alpha mais que les adultes en ordre de voter ne peuvent s’enregistrer ailleurs où le vote ne lui est pas acquis.

Condé refuse d’organiser les élections locales depuis 2010 et a placé aux différents postes clés de l’administration. Mairies, districts, conseillers municipaux, ses acolytes y exercent un rôle d’autorité publique selon des mandats illégaux et illégitimes. Ces personnes se trouvent donc à des postes clés pour gérer les listes électorales mais également qui votera, et in fine ces mêmes personnes dépouilleront les bulletins et annonceront les résultats. Vous avez dit élections transparentes et libres ?

Quand on sait que la dernière lettre de Ceni signifie « inféodé », quand on sait que la presse est regardée comme un organe futile, quand on sait que les opposants qui manifestent sont tirés à balles réelles, les femmes violées et certains manifestants emprisonnés et dépossédés, quand on sait ce dont a été capable Alpha Condé en 2010 pour modifier le résultat, quand on sait que Bernard Kouchner et Tony Blair sont les VRP du pouvoir en place auprès des chancelleries, quand on sait que la Cour constitutionnelle vient d’être installée par le pouvoir, quand on sait que tous les administrateurs locaux ont été désignés par le palais à défaut d’élections communales… Franchement.

Quand on sait tout ça, et il ne faut faire de mission exploratoire pour le savoir, envoyer des observateurs pour le 11 octobre relève du défaut de prévoyance, voire de la non-assistance à personne en danger.

Déjà, Cellou Dallein Diallo, Sidya Touré ou Lansana Kouyaté, tous anciens Premiers ministres du pays et candidats à la présidentielle, font état de leurs plus grands doutes sur l’état de l’organisation des élections, indiquant même pour certains qu’ils ne participeront pas à un scrutin dans de telles conditions.

Ne sont-ils pas tous des interlocuteurs crédibles auxquels il serait bon de prêter l’oreille, ne savent-ils pas mieux que quiconque ce qui se trame ?

La seule question que devrait poser ce rapport de mission exploratoire à ce stade est que la tenue d’élections libres, transparentes et inclusives ne peut être garantie à la date du 11 octobre et qu’un report des élections accompagné d’une médiation de la communauté internationale composée au premier rang de l’Union africaine (le Président Obama lui-même vient d’indiquer l’importance de cette institution), de l’UE, des USA et de tous ceux qui veulent véritablement installer la démocratie en Guinée, serait la seule voie recommandée par son auteur.

À moins que chacun soit satisfait du bilan de ce quinquennat et veuille permettre une nouvelle confiscation du pouvoir par Alpha Condé, il faut dénoncer ce qui se prépare. Il ne faudra pas venir dire que vous ne saviez pas et n’avez pas été prévenu.

Par 
Fondation pour la Gouvernance et la Démocratie

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

13 comments

  1. Alpha a gagné sans battre campagne . meme les futurs observateurs sont entraint de begaillés par où commencé et comment y parvenire.

  2. il fo dire la guinee a brulez apres les election si proclame alpha conde

  3. Mr Mathieu c’est qui êtes un danger pour la Guinée car le contenu même de votre article ne.souffre d’aucune impartialité.
    J’espere que bous les guinéens serons vigilents à ne pas nous laisser berner par des gens de votre augure…
    Je ne suis pas partisan de Mr Condé. Simplement comme guinéen votre article me dérange.
    Vos pays ont mis des decennies à bàtir ce que vous êtes aujourd’hui et vous voulez que nous plus exemplaires que.vos organisateurs quand on vois ce que se passe quand vous organiser vos élections…
    J’espere simplement nos hommes politiques seront plus intelligents qui ça et qu’ils comprendront que le seul but de votre article est
    de semer la zizanie entre nous les guiguinéens… soyons plus intelligents que cela. Comme dit l’adage l’eau chaude tue, mais l’eau froide peut tuer. Si tu Mr Condé devait perdre cette élection j’espere qu’il aura la grandeur d’âme pour epargner à la Guinée un bain de sang, et ma foie il devait gagner, j’espere que cette fois il saura s’entourer des gens.cpetents et pragmatiques dans l’intérêt unique de notre chère Guinée.
    Vive la Guinée et que le tout puissant nous protège…
    A bon entendeur

  4. GREGORY MATIEU TU MET TA GOUVERNANCE DANS TON ANUS
    LA GUINÉE N’A PAS BESOIN

  5. M. Mathieu

    Interessez vous à votre pays si c’est bien votre nom ?
    La Guinée est particulière et puis je vous livre un secret, tout ce qui imagine, pense et propose du mal à la guinée fini mal. C’est pourquoi le Président humblematique Ahmed Sékou Touré l’a dit. Les enemis de la guinée trouveront toujours leur tombe en guinée.

  6. Martha ou Mathieu je ne sais quoi,mais je te conseil de toccuper de ton pays,car on voit que tu dis tout Sauf lessentiel.Ce n’est pas á toi de charger les personalités du monde à agir en Guinee,ils savent ce qu’il font .on n’a pas besoin de ton article pour la guinee. Sil te plait.

  7. Il vaut mieu pour toi de toccuper de ton pays,,du ni port quoi

  8. K’il « s’occupe de son pays » parce que son son interventionn ne vous arrange pas, alors que meme les elections sont financees par l’exterieur.

  9. Des petits apprentis sorciers du RPG finance’s pour rattraper le retard numerique des attarde’s dans le processus demoncratique en Guinee.
    Un conseil petit donzos, cessez d’insulter les gens enligne sinon le retour vas faire plus mal que ce que votre Kegbana a recolte au senegal en s’attaquant a Wade.
    Par ailleurs sachez qu’il ya des gens qui voient tres loin que vos sales calomnies.
    La Guinee n’est pas sur une planete mes chers. C’est just un pays qui vit de la mendicites des grandes puissances et la France en premier. Votre chef Donzo, le goujat haineux Alpha doit vous l’expliquer car il est just un sous prefet nomme’ par ces gens.
    Je fini par formuler le veux que nous soyons debarasser par ce ingrat ignar Alpha Ebola, grand menteur au soir du 12 octobre et qu’il s’en va deverser son venin ailleurs tres loin de notre cher Guinee.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info